Hébergement pour les vacances : Boom des locations entre particuliers

Les vacanciers commencent à prendre le chemin des plages et de l’air marin. Enfin une bonne nouvelle pour les hôteliers et les transporteurs, même si le pic n’est pas encore atteint. Sans doute, après la tenue des épreuves du baccalauréat. Il n’empêche, les taux de fréquentation des gares routières, bien qu’encore assez timides, commencent à augmenter sensiblement par rapport aux périodes creuses. Les logeurs dans les principales destinations, comme à Mahajanga et à Toamasina, se frottent aussi les mains, avec la perspective d’une venue massive de vacanciers, pas forcément fortunés, et qui sont à la recherche d’hébergements pas chers. C’est là qu’interviennent les particuliers qui louent leurs biens aux vacanciers. Des appartements ou des petites villas, en bord de mer ou non, loués à un prix abordable, juste durant la période des vacances. Environ Ar 50 000 à Ar 70 000 par jour pour une maison disposant d’un séjour, de deux ou trois chambres, d’une cuisine et de sanitaires. Cette formule de la location à la journée ou à la semaine, est particulièrement recherchée par les familles nombreuses, avec trois enfants et plus, ou par les familles élargies qui choisissent de partir en vacances ensemble. Tout ce beau monde loue des villas et cotisent pour le loyer. Une option qui leur permet de prolonger leur séjour pour un même budget, par rapport à un hébergement à l’hôtel. Une concurrence qui n’est pas vue d’un très bon œil par les vrais professionnels de l’hébergement, mais « face à un pouvoir d’achat limité des vacanciers et un taux de remplissage assez satisfaisant des hôtels de gamme moyenne, tout le monde y trouve son compte, finalement », se défend un propriétaire d’une villa à Mahajanga qui loue son bien pour les vacances. Cette année, les grilles des réservations auprès de ces propriétaires sont déjà quasiment complètes pour le mois d’août.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Izany mihitsy ary hamafisiko izany. Izany daholo izao no tadiavin’ny olona izay mandeha,afaka mahandro ny sakafony fa lafo loatra sady tsy azo antoka ny an’ny hotel sy restau;

  2. Le problème avec les hotels c’est que l’on ne peut pas cuisiner à l’intérieur. Il est complètement hors de question de manger dans leurs restaurants , du point de vue qualité , quantité et prix. Des vacanciers avec des enfants ne seront jamais satisfaits par les repas des hotels .Ce sont les logements où l’on peut cuisiner librement qui sont prisés

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.