Sécheresse dans le Sud : A la recherche de solutions durables

Ambovombe abrite depuis hier, un atelier de travail en vue de l’élaboration d’un plan de relèvement et de résilience du Sud, face à la situation prolongée de sécheresse subie par les populations de cette partie de l’île.

 

Le Grand Sud, particulièrement vulnérable face à la sécheresse résultant des effets d’El Nino et des séquelles laissées par la crise politique de 2009, est plongé dans une situation d’insécurité alimentaire prolongée et une pauvreté extrême. Face à une situation qui tend à se dégrader, un processus a été enclenché afin de mettre en place un plan de relèvement et de résilience du Sud. Ce plan est actuellement au cœur d’un atelier de travail qui se tient depuis hier, 19 juillet, et pour trois jours, à l’école Sacré Cœur d’Ambovombe et auquel participent les représentants des communautés du Sud, et diverses autres parties prenantes.

 

Antenne régionale. Cet atelier organisé par le BNGRC (Bureau national de gestion des risques et des catastrophes), avec l’appui du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) vise, entre autres, à déterminer les actions pouvant combattre les causes de cette vulnérabilité, et permettant aux ménages de faire face à la sécheresse et de réduire leur dépendance. Une antenne régionale du BNGRC à Ambovombe sera, d’ailleurs, inaugurée demain, pour accompagner la mise en œuvre de ce plan de résilience. Elle collectera principalement les données pour opérationnaliser le système d’alerte précoce dans la région et assurer la coordination des interventions.
Cadre de référence. « Ce processus s’inscrit dans la continuité de la concertation nationale tenue à Ambovombe en février 2016 et durant laquelle l’Etat Malagasy a lancé un appel à l’action à l’endroit de l’ensemble des acteurs humanitaires et de développement, pour développer et mettre en œuvre un plan d’action spécifique pour le Sud intégrant des solutions durables sous le leadership gouvernemental », précise le PNUD dans un communiqué. A l’issue de cet atelier, le plan de relèvement et de résilience face à la sécheresse dans le Sud couvrira une période de trois ans et servira de cadre de référence aux appuis des partenaires techniques et financiers.

Recueillis par Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.