Malnutrition chronique : 50,1% des enfants de moins de 5 ans atteints

Une journée de mobilisation sociale et de sensibilisation sur la malnutrition a été organisée, hier, dans la commune d’Anjanadoria, dans le district d’Ambohidratrimo, dans le cadre du Projet d’Appui d’Urgence aux Services Essentiels de l’Education, de la Nutrition et de la Santé (PAUSENS).

« La bonne nutrition des enfants selon l’âge pour lutter contre la malnutrition», tel a été le thème de la mobilisation organisée par l’Office Régional de la Nutrition d’Analamanga (ORN). L’objectif de la journée a été de renforcer les connaissances des mères enceintes, allaitantes et des enfants de moins de 2 ans sur les bonnes pratiques en matière de nutrition. Cette initiative contribue à la réduction du taux de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans qui est actuellement de 50,1% à 42,8%. Il y a également la réduction du taux des enfants touchés par l’insuffisance de poids à la naissance à 10% et l’augmentation du taux d’allaitement maternel exclusif à 65%. Pour la commune d’Anjanadoria, 32% des enfants sont atteintes d’insuffisance pondérale. Le partage des bonnes pratiques en matière de nutrition a été au programme de la journée comme l’éducation nutritionnelle, les démonstrations culinaires, la question d’hygiène et d’assainissement, le suivi et la promotion de la croissance des enfants de moins de 2 ans,… et a vu la participation de 22 ONG. Cette commune est composée de 14 fokontany. A noter que le projet PAUSENS de l’U-PNNC SSECALINA prendra fin ce mois de juillet 2016.

1 animateur pour 10 sites. La région Analamanga dispose de 577 sites communautaires de base PNNC/SSECALINA localisés dans 129 Communes et assurés par 57 animateurs (ACN). Pour la période juin 2015 à juillet 2016, 567.768 enfants de moins de 2 ans ont bénéficié des pratiques améliorées d’alimentation, près de 810.000 enfants de moins de 2 ans ont été suivis durant la pesée ainsi que 95.464 femmes enceintes. D’ailleurs, les ACN ont bénéficié des motos pour effectuer leurs missions. La population d’Anjanadoria s’est informée sur les nouvelles stratégies d’intervention en matière de lutte contre la malnutrition. Des foires de promotion des produits locaux, notamment, la foire aux légumes, les produits disponibles au niveau de la commune, mais aussi les produits susceptibles d’améliorer la nutrition des enfants ont été à l’affiche. Les meilleures cuisinières, le bébé et les mères modèles ont été récompensés par l’ORN et ses partenaires. Des activités culturelles ayant toujours un trait dans le cadre de la nutrition comme la prestation des groupes de Vakodrazana, des jeunes danseurs ou encore des poètes, du kabary,… ont contribué à véhiculer le message de la lutte contre la malnutrition. « La lutte contre la malnutrition est une lutte multisectorielle. Investir dans la nutrition, c’est assurer à notre pays des ressources humaines en bonne santé, garantes d’un développement durable et de la réalisation de notre aspiration à un avenir prospère », selon le message lancé par l’ORN.

Nirina Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire