Corrections du Bac : Des 00/20 en Math


Suspens!
Suspens!

Les notes éliminatoires existent cette année, à en croire les quelques correcteurs en Mathématiques qui ont été consultés à Ankatso, hier. Des candidats ont obtenu la note de 00/20 pour cette matière. Certes, selon les règlements qui régissent les travaux de correction au Baccalauréat, les enseignants qui ont attribué des notes éliminatoires doivent effectuer un procès verbal (PV). Mais cette fois-ci, les correcteurs n’ont pas hésité à en attribuer. «J’ai attribué 00/20 à deux candidats en série littéraire, puisqu’ils n’ont carrément donné que des mauvaises réponses. Ils ne sont pas du tout au niveau, alors que le sujet est tout ce qu’il y a de plus facile», se désole un correcteur en Mathématiques. C’est donc clair que les candidats qui ont obtenu une telle note n’ont plus rien à espérer au Bac. Cela, bien qu’ils pensent avoir bien fait dans les autres matières, ils seront éliminés. Par ailleurs, toujours en Math, il y en a qui ont en attribué 0,25/20. Avec comme coefficient 4 par exemple en matière de base, ce sera la catastrophe pour le candidat. «C’est seulement pour ne pas avoir à effectuer des PV. Mais vraiment, il y en a parmi les candidats qui ont fourni des réponses plus que décevantes. Ils ne savent même pas effectuer des rédactions mathématiques et ne respectent aucune logique», se plaint un autre correcteur. Ce dernier de dire ainsi que sur les 150 copies qu’il a corrigées, moins de 25% des candidats seulement ont obtenu la moyenne de 10/20. Néanmoins, ces candidats ne seront pas éliminés, mais doivent obtenir de très bonnes notes dans les autres matières s’ils veulent décrocher le Bac.

Eviter les problèmes. Cependant, certains correcteurs en Maths ne sont pas du tout du même avis que leurs compères. «J’ai trouvé que le niveau d’intelligence des candidats lors de cette session a connu une nette augmentation. Dans chaque paquet de 50 copies, il existe toujours une dizaine de candidats qui ont obtenu la moyenne. Et les séries littéraires sont les plus nombreuses à cet effet», se réjouit Rakotonirina, la seule correctrice qui a voulu révéler son nom. Mais tous les autres correcteurs qui ont livré leurs points de vue n’ont pas voulu s’identifier. «C’est pour éviter les problèmes», disent-ils.

Sujet facile. Tout de même, cela n’empêche pas les autres correcteurs pour d’autres matières de livrer des avis négatifs concernant toujours ce qu’ils ont vu dans les copies des candidats. «Le sujet a proposé de traiter la suprématie américaine. Mais des candidats ont répondu que les Etats-Unis figurent parmi les pays les plus pauvres du monde. C’est écœurant et non moins fâchant comme réponse», regrette un correcteur en Histoire- Géographie.  «Cela montre que non seulement les candidats n’ont pas compris le sujet qui était pourtant très facile, mais également, ils ne connaissent rien à la vie. Ils n’ont aucune culture générale. Ainsi, sur 200 copies, seuls 25 candidats ont obtenu la moyenne. Ils n’ont pas le niveau requis pour être en classe Terminales», poursuit ce correcteur. Avant de conclure que certains ne savent rien des méthodologies de dissertation et de commentaire, «sans parler des niveaux de langue qui sont à déplorer, que ce soit en malgache ou en français».

Pointés du doigt. Il est à craindre que toutes ces incommodités n’engendrent des impacts négatifs sur le taux de réussite au Baccalauréat. La question est ainsi de savoir si déjà à Tana, les notes de bon nombre de candidats sont non moins catastrophiques, autour de 3 à 5/20. Que va-t-il se produire dans les autres régions, là où le niveau d’éducation est encore trop bas? Quoi qu’il en soit, les travaux de correction du Bac session 2015-2016 se déroulent comme il le faut dans le centre de correction à Ankatso, malgré l’existence d’environ 80 correcteurs absents. Et certains enseignants pointent du doigt leurs confrères d’avoir été dépourvus d’une approche pédagogique efficace. «Il existe beaucoup d’enseignants qui n’ont pas une base solide pour être à la hauteur de leur fonction, vu que beaucoup ont eu des formations sur le tas», se désolent des correcteurs au Bac. Bref, le niveau des élèves baisse d’année en année, a-t-on remarqué. A qui la faute?

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.