Tuléar : 85e anniversaire de la RNM bien accueilli

tsikivyLa population connaissait les voix à la radio nationale depuis longtemps, elle avait l’occasion de voir les visages. Ainsi se passe le « SHOW » de la RNM,   montré  aux principales villes de Madagascar, les acteurs de la plus vieille station de radio diffusion de la Grande Ile (journalistes, animateurs et acteurs de film radiophonique). Le show est toujours interactif : les gens sont interviewés, parlent de leur quotidien et rendent l’écho de leur audition de la radio nationale. C’est aussi une opportunité aux journalistes et reporters de réaliser et illustrer des reportages à propos de la ville visitée.

L’homme-orchestre. La logistique tient une grande place dans ces shows de la RNM. Tout a été programmé et conduit par le directeur régional (Région Sud-Ouest et Ihorombe) de la rnm à Toliara Zantera Milson Manovosoa dit « Tsikivy », l’homme qui ne se décourage pas. Grâce à ses connaissances et appliquant les 3P à la lettre le DR de Soatalily a pu joindre les deux bouts répondant à la demande des responsables de RNM Show (logement, repas, boissons et goûters).

Qui est Tsikivy ?   De simple présentateur de radio et simple vacataire, Zantera Milson a gravi tous les échelons du métier de la radio. Des 115 délégués de la RNM à travers l’île, Tsikivy est le seul à pouvoir présenter le journal télévisé au desk d’Anosy, en direct, sans complexe et sans buter, comme un vrai professionnel. C’est le seul directeur de Soatalily qui n’a pas été parachuté de là-haut. De ce fait il s’entend très bien avec ses collègues. Selon eux, Tsikivy a fourni tout le matériel de montage de journal, de spot publicitaire dont ils avaient besoin pour accomplir correctement leur travail. L’homme est sollicité de partout. Les politiques ne peuvent pas se passer de son service et de sa voix populaire. Il anime bien. L’animation, Tsikivy le fait depuis qu’il était au lycée. Il l’a dans le sang. Il ne change pas, c’est ce qui fait son succès. « Il a mûri tout simplement en devenant directeur » dit Marcelia, son adjoint et bras droit. Il continue de chercher du matériel, car après Soatalily, il y a  aussi Ihorombe. Voulant grimper plus haut, il poursuit ses études aux cours par correspondance de CNTMAD.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.