Saison cyclonique 2016-2017 : Trois cyclones prévus, inondation à craindre

Les précipitations seront légèrement inférieures à la normale au cœur de l’été, dans la partie Est du pays, selon la Dg de la Météo.
Les précipitations seront légèrement inférieures à la normale au cœur de l’été, dans la partie Est du pays, selon la Dg de la Météo.

« Mais ce sera une saison cyclonique proche de la normale », selon le service de la Météorologie. 

Madagascar ne sera pas à l’abri des perturbations tropicales pendant la saison cyclonique 2016-2017. Un à trois cyclones sont prévus atterrir sur les côtes malgaches à partir du mois de décembre jusqu’en février, d’après les explications du Dr Samuëline Rahariveloarimiza, directeur général de la Météorologie. Ces perturbations pourront donc traverser le pays, en passant éventuellement à Tana. Par ailleurs, la saison des pluies connaîtra du retard. Elle ne débutera qu’à partir du mois de décembre. Mais les risques d’inondation ne seront pas à écarter, même dans la capitale, « à cause des constructions illicites ». Mais dans les parties Nord et le tiers Sud du pays, les précipitations abondantes pourront entraîner des crues de rivières et des inondations, surtout en janvier 2017.

Baisse de la température. Quid des perturbations tropicales intenses? « Durant cette saison, nous ne nous attendons pas à ce qu’il y ait de formation de perturbation à l’Est de Madagascar, c’est-à-dire dans l’Océan Indien mais un peu plus loin de nos côtes. Puisque les cyclones intenses se forment en général dans cette partie », explique la Dg du service de la Météorologie malgache. Pour ce qui est de la partie Sud du pays, le kéré ne sera pas évité malgré les précipitations abondantes. « Néanmoins, les gens pourront améliorer leurs cultures contrairement aux deux années précédentes. D’ailleurs, la température connaîtra une légère baisse pour la prochaine saison de pluie », conclut le Dr Samuëline Rahariveloarimiza. Bref, la direction générale de la Météorologie malgache a présenté la tendance climatologique de Madagascar jusqu’en 2017, au Café de la Gare Soarano, hier. Une présentation qui a pour but de renforcer la résilience de la population quant aux risques et catastrophes naturelles, mais surtout pour mieux préparer les opérateurs économiques qui ont assisté à la conférence.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.