Ministère de la Santé publique : Haro sur les publicités sur les boissons alcoolisées

La consommation d’alcool touche de plus en plus de jeunes malgaches.
La consommation d’alcool touche de plus en plus de jeunes malgaches.

A Madagascar, la consommation d’alcool fait des ravages et commence de plus en plus tôt.

 

La loi interdisant les publicités sur les boissons alcoolisées existe depuis des décennies, mais a été appliquée à un degré varié, si bien que les publicités sur l’alcool continuent d’être diffusées dans les médias et visibles sur divers autres supports. Le constat émane du ministère de la Santé publique dont un responsable s’est exprimé récemment sur le sujet et la nécessité de faire appliquer cette loi. En réalité, l’application de la loi sur l’interdiction de faire de la publicité pour l’alcool relève du laxisme si l’on se réfère à ces pubs de boissons alcoolisées vues assez régulièrement sur les panneaux publicitaires, dans les médias audiovisuels, dans la presse et dans les programmes événementiels. A en juger par les déclarations du responsable ministériel, le ministère de la Santé prendra des mesures afin d’interdire de manière effective ces publicités sur les boissons alcoolisées et faire appliquer une loi déjà existante. Parmi ces mesures figurent une démarche auprès des médias. Ceux-ci seront informés de cette interdiction et seront, de ce fait, amenés à ne pas diffuser ou faire paraître des publicités sur l’alcool. Sur ce qui est défini comme « boisson alcoolisée », le responsable ministériel de préciser que toute boisson contenant plus de 1° d’alcool ne peut faire l’objet d’aucune publicité.

Ce n’est pas la première fois que les autorités prennent des mesures pour faire appliquer la loi sur l’interdiction de la publicité sur l’alcool. Mais force est de constater que ces mesures ne font pas long feu et les publicités, déguisées ou non, sur les boissons alcoolisées restent toujours visibles sous diverses formes.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Il n’y a pas que dans ce domaine de l’Interdiction de publicité sur l’alcool sur tous les supports possibles et inimaginables qu’il y a du LAXISME.! Bref….!
    Quand on voit ces débits de boissons entièrement PEINTS aux couleurs de la STAR et autres marques en ville comme dans le plus petit village le long des routes nationales…. c’est inimaginable !
    On s’étonne qu’il y a tant de victimes d’accidents de circulation à cause de chauffards ivres et de drames familiales causés par des maris « bourrés » en rentrant chez lui quand il a la chance d’avoir du travail?

  2. On tourne trop autour du pot. Ces gens-là sont frustrés de leurs vies. Ils ont rien à mettre sous la dent,où tout simplement fatigués de lutter quotidiennement contre la faim.
    Ce n’est certainement pas l’annulation des publications des pub à la télé qu’arriverait à changer
    quoi que ce soit.Il faut donner aux gens,plus de pouvoir d’achat,du travail,d’autres manières de vivre afin qu’ils puissent organiser leurs vies.

  3. Fa zao ngah vao nisy zany pub am support sy am télé sy radio zany ??? fa manin no navela hanao an’ireny ireo société lehibe (star, djama …) satria ve misy vola ho an’ny sasany ??? mampme daholo reo dirgeants amzao e !!! asa nisy inn nikitikitika de nihetsika kely pour la forme !!!

Poster un commentaire