Ambovombe : Un trafic de corail noir mis au jour

5 kg de corail noir et 20 bouteilles de plongée ont été saisis samedi dernier, 29 octobre 2016 à Kotoala, dans la commune rurale d’Ambazoa, disctrict d’Ambovombe. Ces produits et équipements saisis indiquent clairement l’existence d’un trafic, et même, d’un réseau de trafiquants de corail noir dans cette localité. En effet, les bouteilles de plongée sous-marine trouvées dans le domicile d’un particulier avec les 5kg de corail noir, constituent un indice important quant à l’existence du trafic, ces équipements étant indispensables pour prélever les coraux dans les profondeurs.

« Cette saisie a été le fruit d’une collaboration fructueuse entre les autorités régionales de l’Androy, la gendarmerie et la direction régionale de l’environnement, de l’écologie et des forêts (DREEF) Androy », indique le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts. La personne prise en possession des coraux et des bouteilles de plongée a été arrêtée et fait actuellement l’objet d’une enquête afin de mettre toute la lumière sur cette affaire et d’identifier et appréhender toutes les personnes impliquées, notamment le cerveau.

Rappelons que le corail noir est répertorié à l’Annexe II de la CITES (convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).  Son commerce est extrêmement réglementé. La vente de bijoux en corail noir et leur revente d’occasion, sont totalement interdites.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.