MEN : Va pour la transparence des recrutements

Jacaranda

 

Sandro Rabeandalana, le vrai et l’unique DRH du Ministère de l’Education Nationale.

Pour faire face à des actions d’usurpation des cadres au niveau du Ministère de l’Education Nationale, une nouvelle organisation au niveau des recrutements est mise en place.

 « Le mal est partout »… Et le monde de l’administration est un des lieux préférés des  malfaiteurs. En effet, la direction des ressources humaines du Ministère de l’Education Nationale a récemment été victime d’une opération d’arnaque. Cette dernière ayant été perpétrée par un homme qui s’est prétendu être le directeur des ressources humaines et qui avait procédé à un « faux » procédure de recrutement au sein dudit ministère. Une histoire qui a terni l’image même du ministère d’un côté mais également de l’administration publique en générale de l’autre. La nouvelle mesure mise en place par la direction des ressources humaines tenterait de faire face à de « nouvelles attaques ». Comme l’a dit le Directeur des Ressources humaines (DRH) du Ministère, Sandro Rabeandalana « cette histoire a causé des troubles au sein du ministère, nous avons donc mis en place une nouvelle mesure qui va servir de barrière à une éventuelle tentative de ce genre ».

Organisation. Devant assurer un meilleur fonctionnement des procédures administratives et garantir la sécurité ainsi que la sûreté des citoyens, cette mesure entrera en vigueur à partir de cette semaine. Elle devrait également mettre en place « la transparence » des recrutements au niveau du MEN. « Une résolution a été adoptée depuis la dernière vague de recrutement, la 8e, et va continuer avec les années » d’après toujours Sandro Rabeandalana. Avant d’ajouter que « Ia prise en main des dossiers de recrutement, de tout évènement de carrière au niveau du Ministère de l’Education Nationale au niveau centrale sera assurée par une seule et unique personne. Celle-ci étant en mesure de fournir des explications sur toutes les informations concernant les procédures». Ce qui signifie donc « sauf la personne responsable, celle objet de la nouvelle mesure,  les directeurs et chefs de services auprès de la Direction des ressources Humaines seront les seuls à pouvoir recevoir les personnes sur la question du recrutement». Dans cette histoire, il faut rappeler que l’usurpateur a été déféré au parquet hier.

Consultation publique. Toujours dans cette optique de garantir la transparence des recrutements, une nouvelle démarche va venir appuyer celle déjà mise en place. Cela consisterait en « une descente sur terrain de représentants du Ministère au niveau des CISCO. Ceux-ci, avec les responsables locaux vont entreprendre le recrutement des candidats durant une consultation publique ». «Ce sera un moyen de prévenir la fraude sur l’ancienneté des candidats », a fait savoir Sandro Rabeandalana. 

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.