Système domotique : Solution plausible pour les personnes handicapées

Faciliter le déplacement des personnes en situation de handicap (PSH), chez elles, au point de leur procurer une vie plus facile. Grâce à la technologie domotique, elles peuvent ainsi tout contrôler à la maison, par des gestes simples, en appuyant sur des boutons. Autrement dit, en effectuant des actions à distance. Cette technologie leur permet surtout d’accéder aux endroits difficiles, la solution la plus adaptée pour éviter les déplacements difficiles aux PSH ou aux personnes à mobilité réduite, comme les personnes âgées, les femmes enceintes, etc. Ceci, bien que : jusqu’ici, « l’on soit encore dans la phase d’essai », faute de moyens. Quand bien même, l’initiative des trois jeunes techniciens qui collaborent avec l’Association des étudiants handicapés de l’Université de Tananarive (AEHUTE) aurait permis de constater l’efficacité de cette technologie assez nouvelle à Madagascar. « Nous avons développé une application à installer dans les cellulaires, avec des gadgets, permettant de contrôler les installations électroniques à la maison. Il suffit de cliquer sur le bouton pour allumer ou éteindre chacune des lumières dans toute la maison », confie Jean Faly, professeur d’électronique et de programmation instantanée, l’un des trois développeurs de la domotique. Toutefois, si le système peut se faire via la carte sim, jusqu’ici, nos techniciens ont été contraints de se limiter à l’utilisation de bluetooth, toujours par manque de moyens.

Appui des partenaires. Ces jeunes techniciens ont présenté plusieurs échantillons sur leurs inventions relatives au système domotique plus adapté aux personnes vulnérables, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des PSH, il y a quelque temps. Malgré leurs enthousiasmes, ils sont tout de même confrontés à ce manque de moyens. Ce qui ne manque pas de les empêcher de développer davantage leurs différents projets axés sur la domotique. Eux de solliciter ainsi l’appui des partenaires techniques et financiers, voire de l’Etat, afin de leur permettre d’avancer, au profit des personnes en situation de handicap.

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.