Bornes-fontaines à Miandrivazo : Plus de 15 minutes pour remplir un bidon de 20 litres

Jacaranda
L’approvisionnement en eau auprès des bornes fontaines, loin d’être une source de bien-être pour la population de Miandrivazo. (Photo Anastase)

Miandrivazo figure parmi les localités les plus chaudes de l’Ile, dans la mesure où la température atteint facilement les 35° C dans la journée. Une situation infernale que vit la population,  encore aggravée par les difficultés d’accès à l’eau potable des habitants, près des bornes-fontaines mal desservies.

 

La population de la ville de Miandrivazo, depuis plusieurs années, rencontre des difficultés pour s’approvisionner auprès des bornes-fontaines. L’origine de ce mal, comme l’a expliqué le maire de la ville, le Dr Rakotoarivelo Tatafenoarisoa Raymond, réside dans le fait  que le débit de la source d’eau ne suffit pas à approvisionner les besoins de la population. « Il nous faut patienter plus de 15 minutes près des bornes-fontaines pour pouvoir remplir un bidon de 20 litres d’eau », se plaint cette mère de famille dans le quartier d’Ampanasana. Elle passe la majorité de son temps près des bornes fontaines et préoccupée de ne pouvoir s’adonner pleinement à d’autres activités quotidiennes, créant bien souvent des troubles au sein des ménages en raison de son absence prolongée du foyer.

Entreprise Abraham

Face à ce dilemme, une réunion de travail présidée par le maire avec la participation de l’entreprise Abraham, chargée de gérer l’approvisionnement en eau, et les conseillers municipaux, s’est tenue à Miandrivazo, le mois de décembre dernier. Ceci dans le but de trouver ensemble, des solutions pour résoudre le problème d’approvisionnement en eau. Il a été donc demandé à l’entreprise Abraham de chercher une autre source d’approvisionnement en eau et les financements nécessaires.

ODD

Par ailleurs, l’on constate qu’au niveau de la région du Menabe, le taux d’accès à l’eau potable est resté quasi-stationnaire ces dernières années. Effectivement, le taux n’a pas augmenté, à cause de nombreux réseaux d’adduction d’eau qui ne sont plus en état de marche  et nonobstant les nouvelles réalisations, les hauts responsables n’en parlent pas tellement, comme c’était le cas lors de la cérémonie de présentation de vœux à Iavoloha, laissant croire que tout marche, comme sur des roulettes. L’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) en matière d’eau et d’assainissement risque encore une fois de ne pas  être au rendez-vous pour le pays, et les efforts… tombés à l’eau !

Anastase

 

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.