Concours «Autonomisation des femmes» : 20 millions d’Ariary pour le premier prix

Le challenge s’adresse aux associations de femmes légalement formées. Celles-ci doivent présenter au ministère de la Population, de la Protection Sociale, et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), un projet estimé à 20 millions d’Ariary, portant sur l’autonomisation des femmes. Ce montant correspond au lot qui sera attribué à l’association gagnante du premier prix, «afin de lui permettre de financer la réalisation effective de son projet». Pour le 2e prix, il aura droit à 10 millions d’Ariary, et 5 millions d’Ariary pour le 3e prix. Ce concours ouvert à toutes les associations issues des 22 régions de Madagascar, a été lancé depuis quelques jours et sera clôturé le 8 février 2017, à 16h. Pas de temps à perdre. Les formulaires et les dossiers à fournir sont à déposer au plus vite au niveau des différentes directions régionales du MPPSPF pendant ce délai indiqué. Les dossiers en question peuvent être également envoyés par voie électronique à l’adresse: concours.minpop@gmail.com ou via la page Facebook Minisiteran’ny Mponina Madagascar.

35 millions d’Ariary. Les 18 porteurs des projets «finalistes », à raison de trois candidats par province, seront regroupés à Tana où ils seront pris en charge par le ministère. Ils présenteront oralement leurs projets respectifs le 6 mars 2017, lors d’une cérémonie solennelle en séance publique. La remise des prix se tiendra le 8 mars 2017, dans le cadre des festivités organisées dans la Capitale, à l’occasion de la Journée internationale de la Femme (JIF).

En fait, l’organisation de ce concours intitulé «Vehivavy Mizaka Tena Ara-Toekarena» entre justement dans le cadre de la célébration de la JIF. Le MPPSPF s’engage donc à financer à hauteur de 35 millions d’Ariary pour les trois meilleures initiatives associatives issues de ce concours. C’est l’événement phare de l’édition 2017 de la JIF dont la célébration aura lieu à Tana. D’autres festivités sont également au programme pour cette même occasion, à savoir: le «Vohitra Kanto Fihary», le «Andriambavilanitra Mikalo», et le «Diabe ho an’ny vehivavy mahefa».

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.