Ambositra : Vers une coupure totale de l’électricité d’ici les prochains jours, si …

Jacaranda
Au sein de la Jirama d’Ambositra, la galère se perpétue. (Photo Anastase)

En cas de défaut d’approvisionnement en gasoil dans les prochains jours, la ville d’Ambositra risque un black-out total d’ici peu.

 Le scénario de la coupure totale de l’électricité risque de se concrétiser, si l’on se réfère à la coupure d’électricité qui a eu lieu toute la nuit du samedi dernier jusqu’à dimanche où l’électricité n’a repris qu’à partir de 6h du matin pour permettre aux chrétiens d’aller prier. Une situation qui risque de se prolonger pour les jours et les nuits suivantes. Une coupure totale de l’électricité qui n’est pas pour contenter les usagers, contrairement à la récente déclaration du chef de gouvernement… Mahafaly qui a demandé à la population de prendre son mal en patience. « Mais jusqu’à quand… ? », s’interrogent les perpétuelles victimes. Solonandrasana Mahafaly Olivier, lui-même qui lors de son passage à Ambositra, au mois de septembre 2016, a déclaré publiquement que la situation sera rétablie d’ici peu  à travers toute l’île et que des ordres dans ce sens seront donnés aux responsables. Des responsables qui ont été limogés et remplacés, alors que la galère continue et la situation empire au point de croire, selon des observateurs que la Jirama est en train de mourir à petit feu.

 8 heures. Pour en revenir à Ambositra, les usagers de la Jirama, des semaines auparavant, ont eu droit à 16h d’électricité par jour. C’est ce qui a permis de peu d’améliorer une situation déjà très précaire. La semaine dernière, la situation a de nouveau empiré, avec seulement 8 h de courant par jour de 8h à 12h et une reprise dans la soirée de 18h à 21h, pour laisser libre cours à l’insécurité, comme ces vols de câbles de la Jirama qui continuent à se perpétuer sans que les auteurs ne soient inquiétés. Un préjudice de… haute tension, parmi tant d’autres auquel cette compagnie nationale d’électricité devra faire face.

Ravalomanana. Lors de sa visite à Ambositra samedi dernier et à Fandriana le jour suivant, le fondateur de l’empire « Tiko » Marc Ravalomanana avait ses mots à dire sur les maux qui gangrènent le pays tout entier, comme le délestage, l’insécurité et l’inflation au point de se faire une crédibilité aux prochaines élections, à chacune de ses tournées, face à un gouvernement de plus en plus désemparé où le courant ne passe plus avec de la population fortement désabusée.

Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.