DRPPSPF Amoron’i Mania : Des perspectives à 4 volets pour 2017


Bmoi

Jacaranda

Les personnes âgées, la protection des enfants et la lutte contre la violence basée sur le genre figurent parmi les priorités de la Direction Régionale de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, cette année.

 

Quatre axes principaux figurent dans les axes d’orientation du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme, à savoir : la promotion des droits, la protection sociale, le développement social et le développement de partenariat. Dans la mise en œuvre de cette politique et en ce qui concerne la Direction Régionale de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (DRPPSPF) d’Amoron’i Mania, « les perspectives 2017 seront axées entre autres, sur les personnes âgées, l’extension des réseaux de protection des enfants et la lutte contre la violence basée sur le genre », a tenu à faire savoir la directrice régionale, Josoa Rahasarivelo Achelle Huberte. Ces actions visent notamment, l’opérationnalisation des centres de rencontre des personnes âgées au niveau des 4 districts, à savoir, Ambositra, Fandriana, Manandriana et Ambatofinandrahana ; la redynamisation des clubs des médecins amis des personnes âgées ou « Vondron’ny mpitsabo sakaizan’ny zokiolona Amoron’i Mania » ; la recherche de partenariat sur l’appui matériel et financier du club des médecins amis des personnes âgées et aussi, l’extension de ce club au niveau des 3 districts, Fandriana, Manandriana et Ambatofinandrahana. Pour ce qui est de la lutte contre la violence basée sur le genre, il s’agit de la mise en œuvre et l’élaboration de termes de références de la plateforme régionale de lutte contre les violences basées sur le genre. Pour la protection des enfants, la lutte sera intensifiée à travers l’extension des réseaux de protection des enfants.

 

Centres. La région d’Amoron’i Mania dispose au sein de chaque district, Ambositra, Fandriana, Manandriana et Ambatofinandrahana, d’un centre de rencontre et de loisirs des personnes âgées. Mais pour l’heure, selon toujours, Josoa Rahasarivelo Achelle Huberte, seul le centre d’Ambositra dispose en son sein d’un club de médecins amis des personnes âgées qui a été mis sur pied le 18 septembre 2012. Vingt-deux médecins assurent deux fois par semaine des visites périodiques auprès de plus de 400 personnes âgées du district d’Ambositra. Grâce à l’appui de la direction régionale de la santé d’Amoron’i Mania et de quelques donateurs, le centre est approvisionné périodiquement en médicaments génériques. A Fandriana, grâce à un accord de partenariat avec le SALFA Fandriana, les personnes âgées membres du centre de rencontre et de loisirs des personnes âgées bénéficient d’une prise en charge et d’une facilitation de l’accès aux soins de l’ordre de 20 %. A Manandriana, un accord de partenariat conclu avec le service sanitaire public de district a permis d’intégrer ces personnes âgées dans la liste des bénéficiaires du fonds d’équité.

 

Droit de l’enfant et VBG. En partenariat avec le BIT (Bureau International du Travail), les séances de sensibilisation de la population sur les droits de l’enfant en général et en particulier, la lutte contre le travail des enfants ont été dispensées au niveau des communes et des districts. Des écoles ont été construites ainsi que des centres de formation pour les enfants déscolarisés pour qu’à l’âge adulte, ils puissent se prévaloir un travail décent. Le renforcement des capacités des acteurs dans les réseaux de protection de l’enfant au niveau des communes et des districts figure parmi les préoccupations du BIT.

Et enfin mais non des moindres, plus de 4 500 femmes ont été sensibilisées sur leurs droits avec une assistance permanente dans la prise en charge et l’orientation des victimes de violences basées sur le genre (VBG). Pour l’année 2016, à Ambositra et ses environs, les responsables ont enregistré et accompagné quelque 134 personnes (dont trois hommes), victimes de violences morales, sexuelles, physiques ou économiques.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Share This Post

Post Comment