Babakoto-France à Antoetra Zafimaniry : Education, hygiène et promotion du tourisme comme actions phares

Visite d’une délégation de partenaires à Antoetra en 2016, pour constater de visu les activités réalisées. Photo Anastase

L’association humanitaire Babakoto-France est très présente dans la commune rurale d’Antoetra-Zafimaniry depuis plus d’une décennie  et ne cesse d’intervenir dans de nombreuses activités sociales.

Les activités de l’association pour l’année 2016 ont été surtout axées dans le domaine de l’éducation, l’hygiène et la promotion du tourisme. Babakoto-France compte aujourd’hui 182 membres actifs. Selon Jean-Pierre Errot, secrétaire exécutif de cette association humanitaire,  7 000 cahiers et 2 400 stylos ont été offerts aux trois coopératives des trois collèges d’enseignement général (CEG) en 2016. Ces coopératives scolaires se chargent de vendre ces fournitures scolaires aux parents d’élèves au tiers de leurs prix de revient. Les recettes ainsi obtenues servent à aider les parents dans les frais d’inscription aux examens et à l’entretien de ces CEG. Un rapport détaillé de l’activité est à adresser à l’association. Des ballons de sport ont été également distribués à chaque établissement scolaire public et privé de la localité tandis que les enseignants ont été dotés de manuels scolaires, des outils qui leur font cruellement défaut.

Bâtiments. L’association Babakoto-France en partenariat avec la commune et les habitants a pu financer  auparavant la construction de 33 écoles primaires publiques (EPP) avec 90 salles de classe et des terrains de sport. L’année écoulée a vu aussi la construction d’une salle de professeurs au CEG de la localité de Faliarivo, l’aménagement du bureau du chef de zone d’aciton pédagogique et de la bibliothèque, mettant fin ainsi au programme de construction de bâtiments destinés à l’éducation.

 Réseaux d’eau. 2016 pour l’association Babakoto et l’association Electriciens sans Frontières (AEF) a été l’année de la poursuite des activités en matière d’adduction d’eau dans les villages demandeurs avec comme préalable, la construction de latrines par les villageois eux-mêmes. Onze villages sont actuellement dotés de réseaux d’eau. Pour le 12e village, Analamanana-Morarano, les travaux sont en cours de finition. Douze comités de point d’eau ont reçu une formation sur la gestion de l’eau dispensée par le maire. Dans le domaine de la promotion du tourisme, l’association Babakoto a financé la construction d’un escalier public dans le village de  Sakaivo-Nord réputé pour son paysage pittoresque, très prisé par les touristes.

C HAN-MOUIE  Jean Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.