Météo : La pluie sera au rendez-vous jusqu’à la fin du mois


Bmoi

Jacaranda
Si les prévisions de la Direction générale de la météorologie sont bonnes, l’on devrait s’attendre à l’habituelle montée des eaux aussi bien dans la Capitale que dans les autres régions.

Bien que tard, la saison des pluies continue, bien qu’elle soit marquée par une diminution de la quantité des pluies.

Les prévisions météo des trois prochains jours annoncent que la pluie sera au rendez-vous dans de nombreuses régions de l’île. En effet, d’après un communiqué émanant de la Direction générale de la météorologie, le temps sera encore mauvais dans certaines d’entre elles. Entre autres, à Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra qui sont placées en vigilance forte pluie. La cause serait que « l’atmosphère est très instable avec des humidités au-dessus de la normale». Une instabilité due à la présence « d’un talweg de moyenne à haute troposphère avec une signature de faible circulation dépressionnaire en surface qui transite lentement dans le Nord du pays ». La population desdites régions devrait donc rester vigilante face à la possibilité de glissement de terrain, mais surtout des crues éclairs.

Antananarivo. La situation ne s’améliore pas dans la capitale malgache. En effet, les dernières pluies ont encore une fois aggravé les dégâts sur certaines infrastructures routières comme devant l’imprimerie de Madagascar, ou encore du côté des Petites vitesses où la route est devenue presque « marécageuse ». La situation a pourtant été maintes et maintes fois rappelée par les médias. Des mesures ont été certes prises pour combler les vides (au sens propre comme au figuré), mais elles ne sont toutefois pas pérennes. Et les dégradations qui surviennent à chaque tombée des pluies en sont de parfaites illustrations.

Agriculture. Le recul de la saison des pluies de cette année aura sûrement des impacts sur la production agricole de l’année prochaine. Et de nombreux observateurs et spécialistes l’ont déjà signalé. À l’instar de cet animateur de radio qui, dans une émission quotidienne, ne cesse de rappeler : « Il est temps que les Malgaches commencent à prendre en considération le changement des saisons et qu’ils adaptent la culture en fonction de ce changement ». Des messages entendus mais non pris en compte par les destinataires qui englobent aussi bien les agriculteurs que les décideurs politiques. En tout cas, l’adaptation est la meilleure façon de faire face aux changements climatiques. Et étant donné que Madagascar figure parmi les pays qui en souffrent le plus, une forte sensibilisation quant à son importance serait de rigueur pour limiter les dégâts.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment