Salon de l’AGROalimentaire : Créativité et démarche responsable



Jacaranda

Depuis le 3 jusqu’au 7 mai, le salon de l’AGROalimentaire et de la cuisine se tient au Palais des Sports et de la Culture à Mahamasina. L’occasion pour les gourmets de satisfaire leur passion et de découvrir les progrès de l’agro alimentaire à Madagascar, secteur dynamique et faisant preuve de créativité et d’une démarche de production responsable.

« Bio ». Au vu de ce salon de l’agroalimentaire et de la cuisine, le vent du bio et de la démarche durable souffle également à Madagascar. De nombreux opérateurs de l’agro-alimentaire commencent à percer timidement, ou pas, le marché du bio. Cette initiative trouve écho chez bon nombre de Malgaches, en quête d’une consommation et d’un mode de vie plus sains. Le réchaud fonctionnant à l’éthanol biologique ayant obtenu le financement des crédits carbone a fait une entrée remarquée. Selon les responsables « Les Malgaches commencent à s’intéresser à nos produits, le seul « bémol » c’est le ravitaillement en éthanol biologique. Pour y remédier nous avons élargi notre réseau de distribution, pour que les clients puissent s’en procurer rapidement ». Les poulets de chair nourris exclusivement « bio » à base de soja et de maïs ont également trouvé preneurs, les représentants commerciaux ayant réussi à dissiper le scepticisme des consommateurs. Les huiles essentielles, les plantes médicinales, les bougies et cosmétiques bio, relevant toujours du secteur agricole, ont aussi eu la cote. D’autant plus que les participants ont fait un effort de réduction, en dépit du coût élevé de production.

Gourmandise et créativité. Les stands proposant des gourmandises ont été pris d’assaut, allant de la pâtisserie artisanale (caractérisée par l’authenticité et le respect des matières premières et une production minutieuse), aux « ramanonaka » revisités à la ciboulette ou au fromage, en passant par les confiseries et les incontournables fruits de mer. Certains restaurateurs ont osé des propositions inédites, comme les cakes sucré-salés, titillant délicieusement les papilles. D’autres ont assuré en revisitant les grands classiques du « nahandro gasy ». Les manifestations de ce genre méritent d’être encouragées car, en transformant les matières premières, l’agro alimentaire procure une valeur ajoutée énorme au secteur agricole et impacte positivement sur la population.

Luz R.R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.