Personnels des communes affiliés à la CNaPS : Des retraités indument privés de leur droit à une pension

« La CNaPS garante d’une vraie protection sociale ». (Photo Anastase)

La situation est presque analogue dans de nombreuses communes de Madagascar : les personnels des communes, affiliés à la CNaPS, se plaignent de ne pas pouvoir jouir de leurs droits de pension de retraite au terme de leurs décennies de bons et loyaux services.

Des responsables à divers niveaux ne semblent pas se préoccuper réellement de cette situation des personnels des communes affiliés à la CNaPS, et la situation qui ne cesse d’empirer.

Ces personnels des communes inscrits à la CNaPS affirment que chaque mois et durant des années, sur leurs salaires, des retenues de cotisation sont opérées par les employeurs et ces employés ne s’aperçoivent qu’au terme de leurs activités, au moment de constituer leurs dossiers de retraite, que ces cotisations n’ont pas été reversées périodiquement à la CNaPS ainsi que celles afférentes à leurs employeurs à leur grand désarroi. Pire encore, pour le cas des communes dont les édiles se sont succédé. Et c’est la déception totale pour ces retraités qui, des décennies durant, se sont investis pour la bonne marche des activités dans ces nombreuses collectivités.

Sénat. Victimes de ces abus, voire de ces détournements, ces retraités ne savent plus à quel saint se vouer. Affaiblis par l’âge, ces personnes âgées décèdent même, sans avoir joui de leurs droits à une pension. Les communes quant à elles, ne sont pas en manque de prétextes dont principalement, celui l’insuffisance de trésorerie, évoquent continuellement les responsables. Une situation quasi généralisée dans toute l’Ile qui en appelle à une prise de responsabilité du ministère de tutelle, voire du gouvernement et même du Sénat.

Démarches. Du côté de la CNaPS, l’on croit savoir que des démarches dans ce sens sont actuellement en cours, mais l’on ignore comment elles vont être établies. Puisque il ne s’agit pas d’une mince affaire dans la mesure où ces retraités se chiffrent par dizaines, voire centaines de milliers à travers toute l’Ile. D’autant plus que pour l’heure, le ministère de l’Intérieur quant à lui n’est pas en mesure d’établir le montant exact de ces cotisations à verser auprès de la CNaPS et encore moins, du nombre des retraités qui pourront recouvrir leurs droits aux pensions et surtout, des préventions à mettre en œuvre pour une vraie garantie sociale.

Anastase 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. vive CNAPS SPORT! la première mission de la CNAPS!!!!!!!!!!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.