Baccalauréat 2017 : Ruée vers la série A2 !

Jacaranda
La facilité d’accès du diplôme du baccalauréat par le passage à la série A2 pourrait expliquer le choix de nombreux candidats au baccalauréat.

Le nombre des candidats inscrits aux examens du baccalauréat pour les sessions de 2017 est enfin connu. L’on observe une nette hausse de 2,6% par rapport à l’année 2016.

Les examens du baccalauréat s’approchent à grand pas. La clôture des inscriptions le 31 mai dernier a pu permettre de dresser les statistiques des inscrits pour les sessions de cette année. Lesdites statistiques ayant été publiées hier lors d’un atelier relatif aux préparations des examens du baccalauréat de 2017 ont démontré une hausse progressive du nombre des inscrits. Ladite hausse est de 2,64%. Au total nous avons 182 522 candidats dont la plupart s’étant focalisée dans la catégorie enseignement général, notamment dans la série A2 où l’on enregistre 121 013 élèves inscrits au niveau national. Ce qui équivaut à 3,5% de plus par rapport à ceux de l’année dernière (durant laquelle l’on a pu dénombrer 177 697 candidats au total. Outre ces faits marquants, l’atelier a également permis de connaitre le nom du candidat le plus vieux et celui du plus jeune. Le premier correspondant à Jeanne Razafiarisoa, âgée de 74 ans et inscrite en série A1 dans la région d’Antsiranana tandis que le second à Geraldot Jean Jao. Agé d’à peine 12 ans, ce dernier est inscrit en série A2 et toujours dans la région d’Antsiranana.

Amélioration. Réunissant des responsables auprès de différents services et directions œuvrant dans la préparation et le déroulement du baccalauréat, l’atelier d’hier consistait également à des propositions d’idées dans le but d’améliorer aussi bien la préparation mais également le déroulement des examens. Ledit but ayant été soulevé par la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, Marie Monique Rasoazananera selon laquelle l’objectif pour cette année est d’arriver à organiser des examens sans trop « d’embrouille ». Objectif compris par les participants qui ne se sont pas privés en proposant des idées d’amélioration. Ont donc été proposées, le respect des critères de choix des enseignants qui préparent les sujets mais aussi de ceux qui corrigent les copies. Le remplacement de certains personnels (le cas de quelques chefs de centre qui sont recrutés chaque année malgré leur défaillance et leur incompétence) a également été proposé durant cet atelier. Etant donné l’attrait des élèves malgaches pour la série A2, l’on se pose alors des questions sur les causes de ces choix spécifiques.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.