Les chiffres de la semaine

2,5%. C’est le pourcentage de la hausse du nombre des candidats inscrits aux examens du baccalauréat de cette année 2017. Le nombre de candidats inscrits s’élève donc à 182 522 et dont l’augmentation s’est le plus focalisée dans la catégorie enseignement général, notamment de la série A2. Une ruée des élèves malgaches vers la série littéraire donc, qui tiendrait sa cause de la facilité d’accès au diplôme dans cette série. Hausse partagée dans la catégorie enseignement technique qui a affiché le chiffre de 9820 candidats inscrits. Par ailleurs, le nombre de ceux qui se sont inscrits en série A1 a connu une baisse de -2,31%.  

47%. C’est le pourcentage des enfants malgaches de moins de 5 ans, souffrant de malnutrition chronique, tandis que ceux souffrant de malnutrition aigüe se situent autour de 8,6%. La malnutrition, à l’origine de retard de croissance chez les enfants, lui-même responsable de difficultés d’apprentissage et de faibles performances scolaires, constitue un frein à la croissance économique. Le phénomène est ainsi à considérer comme un véritable problème de développement, au-delà du problème de santé publique, soutiennent les acteurs engagés dans la lutte contre la malnutrition à Madagascar. Le lancement, hier, du PNAN III (plan national d’action pour la nutrition 2017-2021) et du plan d’investissement nutrition, vise à réduire de manière significative le taux de malnutrition en renforçant l’approche multisectorielle et la coordination des actions dans la mise en œuvre de ce plan d’action.

Hanitra R. et José Belalahy.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.