Viande de zébu : Les petits consommateurs ne s’en inquiètent pas

Jacaranda
Pour l’instant, la viande reste disponible sur le marché.

Une pénurie de viande de zébu. C’est ce que l’on pourrait craindre après l’annonce par l’association Mada Omby de ne plus approvisionner le marché de bovidés de Tsiroanomandidy. Une décision de « fermeture » qui risque d’avoir un impact sur la disponibilité de la viande de zébu dans la capitale et les environs. En effet, si cette fermeture du marché de bovidés du moyen ouest venait à se concrétiser, l’approvisionnement en sera perturbé. Mais pour l’instant, cette décision n’est pas encore appliquée dans la mesure où l’association Mada Omby qui en a fait l’annonce projette de « passer à l’action » la semaine prochaine. Quoi qu’il en soit, les petits consommateurs ne s’en inquiètent pas dans la mesure où leurs consommations de viande de zébu sont déjà infiniment réduites depuis la flambée du prix de la viande. En effet, nombreux ménages ne peuvent plus se permettre d’inclure la viande dans leur alimentation que rarement. « Nous ne mangeons plus de la viande qu’une fois par semaine. Et cela représente déjà un effort pour nous car les enfants doivent quand même en manger de temps en temps », confie Menja Hobilalao, jeune mère de quatre enfants. Et d’ajouter que pour les adultes, c’est peut-être l’occasion de se passer de la viande : « Avec tout ce qu’on entend sur les impacts négatifs de la viande rouge sur la santé, on s’en passe volontiers! ». Actuellement, la viande de zébu coûte autour de Ar 10.000 le kilo. On s’attend à une nouvelle hausse du prix et une rareté du produit sur les étals si l’approvisionnement venait à être perturbée en raison de la «fermeture du marché de bovidés de Tsiroanomandidy. 

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.