EPS au baccalauréat : Des candidats évanouis ou pris de malaise

Les épreuves d’EPS au baccalauréat constituent un préalable aux épreuves écrites et l’absence à ces épreuves est éliminatoire.

Quelques cas de malaise et d’évanouissement ont été notés durant les épreuves d’éducation physique et sportive au baccalauréat, mais il s’agit de malaises heureusement sans gravité. Les examinateurs avertissent, toutefois, sur les dangers des boissons énergisantes avant l’effort.

Manque d’entraînement ou surestimation des capacités physiques ? En tout cas, certains candidats au baccalauréat ont connu quelques ennuis concernant leur forme physique, durant ou après les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS). Quelques cas d’évanouissement, de malaise vagal et de vomissements sont assez régulièrement observés dans les sites d’examen, notamment chez les filles. Aussitôt prises en charge par les médecins présents dans tous les sites où se déroulent les épreuves d’EPS, les candidats présentant une perte de connaissance reviennent généralement à eux après quelques minutes. « Certains candidats ont parfois mal préparé leurs épreuves, lesquelles nécessitent un effort physique plus ou moins intense à un certain moment, notamment durant l’épreuve de demi-fond », commente un examinateur à l’Académie nationale des sports.

Alimentation et hydratation. Une mauvaise alimentation ou une alimentation insuffisante avant les épreuves peut être une cause du malaise, car provoquant rapidement une hypoglycémie. Il en est de même pour le manque d’hydratation. Le temps d’échauffement insuffisant peut également causer quelques problèmes, mais il s’agit généralement d’ennuis au niveau des articulations et des muscles. Mais généralement, les examinateurs donnent aux candidats le temps de s’échauffer pendant quelques minutes avant de débuter les épreuves. Et comme les candidats ne passent généralement l’épreuve de demi-fond qu’après les épreuves de sport collectif et de sport individuel, ils ont largement le temps de bien s’échauffer.

Boissons énergisantes. Certains examinateurs, à chaque début des épreuves, rappellent le danger des boissons énergisantes. « Ces boissons sont dangereuses, car elles peuvent provoquer des malaises, voire des arrêts cardiaques. Des cas récents de décès après des efforts physiques ont été dus à la prise de ces boissons », avertissent-ils avant d’ajouter qu’il n’y a rien de mieux que l’eau, ou à la limite, les boissons sucrées naturelles et sans gaz.

Rappelons que les épreuves d’EPS au baccalauréat ont débuté le 27 mai 2017, avec les épreuves de natation. Les candidats continueront de fouler les pistes de course et les terrains de sport pendant encore plusieurs jours.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire