Association AMOR : Plus de 300 enfants « invisibles » enfin sortis de l’anonymat


Jacaranda

Les bénéficiaires de l’opération copie et leurs familles lors de l’audience foraine.

A travers la délivrance de copie d’acte de naissance par jugement supplétif à des enfants défavorisés, l’association Amis de Moramanga ou en abrégé AMOR sort des centaines d’enfants de l’anonymat en leur donnant enfin une existence sur le registre de l’état civil.

Maintenant, ils ont une identité, une existence. Et ce, après avoir été invisibles aux yeux des autorités, car non enregistrés sur le registre d’état civil, à leur naissance. « Ils », ce sont les plus de 300 enfants défavorisés issus de la commune urbaine de Moramanga et de la commune rurale d’Ambohibary, dont la venue au monde n’a fait l’objet d’aucune déclaration de naissance. Sans copie d’acte de naissance, ces enfants n’ont pu être scolarisés et ont été privés de leur droit fondamental : celui d’avoir une identité. Après deux mois de sensibilisation, en mai et au début de ce mois de juin, et à l’issue d’une audience foraine qui a eu lieu le 13 juin 2017, les autorités judiciaires dirigées par la présidente du tribunal de première instance de Moramanga, Arnique Randriamaro, ont enfin pu procéder à l’enregistrement rétroactif de la naissance de toutes ces personnes par jugement supplétif. Plus de 300 jugements ont ainsi été délivrés le 13 juin pour ces bénéficiaires âgés de trois mois à 23 ans. Les voilà enfin définitivement sortis de l’ombre. Les copies d’acte de naissance de ces enfants seront remises officiellement le 24 juin 2017, au cours d’une cérémonie où ils recevront, par ailleurs, des lampions pour la soirée « harendrina » ainsi que d’autres jouets de la part de l’association AMOR.

Devise. Cette démarche de donner une identité et une existence légale à ces enfants défavorisés, est, en effet, celle de l’association AMOR qui, à l’occasion de son cinquième anniversaire, s’est tournée vers les enfants, en cette période de célébration du mois de l’enfance. Cette association, fondée en 2012 par le colonel Emma Randriamiaramanana, directeur de l’Usine militaire de Moramanga et son épouse, réunit des familles animées d’un sentiment de gratitude et de reconnaissance envers cette ville de Moramanga pour tout le bien qu’ils ont pu y trouver. Du « valim-babena » en quelque sorte, à « leur » ville à qui ils doivent tant !

Une douzaine de familles d’opérateurs économiques, de hauts fonctionnaires, de hauts responsables d’établissements bancaires et d’autres notables de la ville ont ainsi, à l’origine, composé cette association. Depuis, les membres ont changé au gré des affectations et des appels du devoir vers d’autres lieux. Aujourd’hui, l’AMOR est composée de 17 familles, toutes aussi engagées pour défendre de nobles causes, celles défendues par l’association et traduites par sa devise : « Tu n’existes que par tes liens ».

Actions sociales. Depuis sa création, l’association n’a cessé de s’investir dans le domaine social en faveur de « sa » ville et de ses habitants, notamment à travers des dotations d’équipements médicaux à l’hôpital de Moramanga, l’assistance alimentaire et le soutien aux enfants vulnérables et en situation de handicap, ainsi que diverses actions sociales et animations lors des périodes de fêtes. Cette première « opération copie » pour les enfants défavorisés, fait ainsi partie des actions sociales de l’association et vise pas moins de 300 enfants. L’opération est désormais appelée à s’inscrire dans la durée, puisqu’elle se tiendra tous les ans, en juin, à l’occasion du mois de l’enfance. Quant aux activités entrant dans le cadre de la célébration du 5e anniversaire de l’association, d’autres actions sont d’ores et déjà en vue, notamment la remise de prix aux majors des trois principaux examens officiels à savoir le CEPE, le BEPC et le baccalauréat.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment