Office nationale de l’emploi et de la formation : Vers la mise en place progressive du SIMT/FP

L’Office Nationale de l’Emploi entend faciliter la recherche de données sur le marché du travail à Madagascar.

La pertinence des informations sur le marché du travail, la centralisation des données concernant ledit marché, tels sont quelques objectifs de la mise en place du système d’information sur le marché du travail et de la formation professionnelle.

Les données concernant le marché de l’emploi et du travail sont éparpillées. Ce qui rend difficile aussi bien les travaux de recherche mais surtout la recherche d’emploi. Et dans la conjoncture de la crise de l’emploi et du travail à laquelle font face les jeunes malgaches actuellement, la situation n’arrange pas les choses. Chiffrées ou non, les données ou informations relatives à l’emploi sont toutefois des outils de décisions importantes. Le projet de mise en place d’un système d’information sur le marché du travail et de la formation professionnelle (Smitp/Fp) arrive donc à point nommé. Piloté et coordonné par l’ONEF ou Office Nationale de l’Emploi et de la Formation, cet organisme a la charge de collecter, d’analyser et de produire les informations sur le marché du travail et de la formation à Madagascar. Ce qui devrait d’un côté, faciliter la recherche de travail pour les malgaches en quête de profession. Mais aussi permettre aux décideurs d’axer adéquatement les priorités sur les points essentiels. Ce qui élargit encore plus les rôles de l’organisme d’après son directeur générale Minosoa Razafindrianaina. Cette dernière a, en effet, fait savoir « qu’avec les informations pertinentes sur le marché du travail, l’ONEF est à même de guider les formateurs sur les secteurs d’activités qui concentrent le plus de demande ou d’offre de formation ». La mise en place petit à petit du SMIT/FP n’est dans ce cas qu’un pas de plus vers la réalisation de ces objectifs.

Centralisation. Travaillant avec un certain nombre de producteurs d’informations relatives au marché de l’emploi comme l’Instat, l’ONEF envisage, par le biais du Smit/fp de centraliser les données concernant ledit marché. Comme l’a indiqué Minosoa Razafindrianiaina, « tous les indicateurs sur le marché du travail devraient désormais émaner de l’organisme ».  La signature d’une convention entre l’ONEF et l’INSTAT entre donc dans ce cadre de centralisation. Et ce, parce qu’en sa qualité, l’INSTAT regorge d’informations importantes et intéressantes sur le marché du travail. L’objectif serait d’avoir des données uniques et acceptées par tous sur le marché du travail. Par ailleurs, l’ONEF projette d’informatiser lesdites données. Et ce, afin de les rendre plus accessibles à tous. La mise en place de la plateforme suit son court. En attendant, il faudrait peut-être amplifier la communication la concernant pour une meilleure imprégnation du principe pour les publics cibles.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.