JMP : « Respect de la culture et des traditions malgaches »

Onitiana Realy, ministre de la Population de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, lors de la JMP à Morondava.

Cette année, Madagascar a célébré la Journée mondiale de la Population (JMP) à Morondava. Une ville qui n’a pas été choisie au hasard, mais plutôt grâce à son activité agricole intense-notamment dans les domaines de la riziculture et de la pêche- et sa dynamique sociale forte.

« Planification familiale : Moteur de développement de la Nation », tel est le thème international de la JMP 2017. En tenant compte de la spécificité du contexte socioculturel malgache en général et de Morondava en particulier, diverses activités de sensibilisation telles que les débats sur les avantages du planning familial et les inconvénients du mariage précoce ont été organisées. Comme l’a souligné la Ministre Onitiana Realy, dans son allocution : « Les décideurs et les législateurs doivent tenir compte des pratiques familiales et des traditions malgaches, dans tout processus de développement. Les règles ou les principes à édicter doivent impérativement être adaptés à la réalité du terrain et conformes au mode de vie de la population. Il s’agit du seul gage d’une véritable cohésion sociale ». Une cohésion sociale qui implique-comme tant d’autres dimensions du développement- une approche multisectorielle, donc plusieurs partenaires techniques et financiers, à l’image de Constant-Serge Bounda, Représentant permanent du Fonds des Nations unies pour la Population. Les jeunes (80% de la population malgache) représentent la plus grande richesse du capital humain de Madagascar ; c’est donc tout naturellement que le Dr Jean-Anicet Andriamosarisoa, a honoré la JMP de sa présence, en sa qualité de Ministre de la Jeunesse et des Sports.

AGR. Les activités génératrices de revenus sont essentielles pour amorcer un développement socio-économique. Dans cette optique, divers matériels ont été remis à la population locale, en plus de formations destinées à booster leur productivité par le renforcement de leurs capacités. Les formations octroyées par le MPPSPF (Ministère de la Population de la Protection Sociale et de la Protection de la Femme) et ses partenaires ont été notamment axées sur les techniques de gestion simplifiée. Elles ont bénéficié à huit associations de pêcheurs et 20 associations d’agriculteurs et ont été réalisées avec le concours du Ministère auprès de la Présidence chargé de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE) et celui des Ressources halieutiques et de la Pêche. En ce qui concerne les matériels dédiés à faciliter le travail et optimiser le rendement, une centaine de bêches et de sarcleuses ont été remis aux agriculteurs. Quatre machines à coudre et quatre marmites ont été remises aux associations de femmes de la région. Les pêcheurs quant à eux ont reçu des filets et des kits de préparation pour la pêche maritime et la pêche continentale.

Luz R.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.