Lutte contre le paludisme pendant la grossesse : Le projet « TIPTOP », une nouvelle approche innovante

Les officiels lors du lancement officiel du projet TIPTOP.

La morbidité et la mortalité néo-natales dues au paludisme figurent encore parmi les fléaux qui frappent chaque année la Grande Ile.

Madagascar figure parmi les pays modèles en matière de lutte contre le paludisme. En effet, les efforts fournis pour éradiquer cette maladie remontent à plusieurs années. Il est toutefois consternant de voir que malgré les avancées en matière de lutte, beaucoup de régions de la Grande Ile souffrent encore de ce fléau. L’OMS rapporte que 429 000 cas de décès ont été enregistrés en 2015. Une situation préoccupante étant donné que les victimes sont majoritairement des femmes enceintes et des enfants. Le paludisme durant la grossesse peut entraîner de graves conséquences dont le faible poids à la naissance ou encore une grande mortinatalité en plus d’être fatale pour la mère. Le lancement officiel du projet « TIPTOP » ou « Transforming Intermittent Preventive Treatment for Optimal Pregnancy » arrive dans ce cas à point nommé. Sous le leadership du ministère de la Santé publique, ledit projet entend contribuer à réduire la morbidité et la mortalité maternelle et néo-natale dues au paludisme.

Fond. Pour ce faire, TIPTOP se place comme une nouvelle approche par l’amélioration de l’accès au traitement préventif intermittent à la Sulfadoxine Pyriméthamine (TPIg-SP) de la femme enceinte dans les zones endémiques. Le projet ambitionne donc « d’atteindre les populations vivant dans des zones reculées à fort taux de prévalence et de recrudescence de paludisme ». Il convient de rappeler que le traitement préventif intermittent (TPIg) chez la femme enceinte permet de prévenir le paludisme pendant la grossesse. On rencontre toutefois un faible taux de couverture en TPIg. Les dernières statistiques ont démontré que ce taux n’était que de 31% dans 20 pays d’Afrique. L’enquête Malaria Indicator Survey 2016 quant à elle démontre que 17 % des femmes enceintes seulement ont reçu le message concernant le TPI. Le même rapport de faire état que 22% des femmes enceintes ont bénéficié de deux prises de TPI. Le relais communautaire que veut instaurer le projet TIPTOP entend dans ce cas augmenter le taux de couverture en TPI chez la femme enceinte sans pour autant réduire le taux d’utilisation du service CPN ou consultation prénatale.

Zones. Trois districts dans les régions de Vatovavy Fitovinany et d’Atsimo-Andrefana ont été choisis pour l’introduction de l’administration de la sulfadoxine-pyriméthamine. A cet effet, avec ses 1 400 agents communautaires et 103 centres de santé de base, le projet entend atteindre et toucher 100 000 femmes  enceintes dans lesdits districts durant cinq ans. Une ambition que le projet projette d’atteindre avec un volet recherche qui produira des résultats pertinents. Ces derniers devant permettre d’informer la politique en matière de TPIg pendant la grossesse au niveau global et national.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire