Les chiffres de la semaine

48%. Il s’agit du taux de réussite au BEPC pour la circonscription scolaire d’Analamanga. Un taux de réussite peu satisfaisant en soi, mais également en baisse par rapport aux années précédentes. Quelques-uns des candidats concernés ont révélé que le sujet des Sciences de la Vie et de la Terre, particulièrement « difficile » pour l’édition 2017, y est pour quelque chose.

26%. Les résultats officiels du BEPC ne sont pas encore sortis, mais les résultats officieux si. Ces mêmes résultats officieux ont permis de savoir que le taux de réussite le plus bas reste à ce jour, celui de la circonscription d’Anosibe an’Ala, qui est de l’ordre de 26%. Un malheureux constat pour les candidats qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ou pas…

850 000. Lors de la rencontre entre la presse et des représentants du Système des Nations Unies hier, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a présenté quelques chiffres alarmant relatifs à la lutte contre la malnutrition à Madagascar. Ainsi, suite au phénomène climatique El Nino en 2016, ce sont 850 000 personnes qui luttent quotidiennement pour se procurer de quoi manger, notamment dans les régions du « Grand Sud », comme l’Androy et l’Anosy. Ce n’est pas tout ! 47,3% des petits malgaches de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique avec des retards de croissance à la clé. Il s’agit du quatrième taux le plus élevé au monde.

Recueillis par Luz R.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.