Ruée des élèves vers les séries littéraires : Le projet AQEM pour la réorientation scientifique


Jacaranda

La réorientation des élèves vers les séries scientifiques est une problématique pour le MEN.

La ruée des élèves malgaches vers les séries littéraires figure parmi les manifestations de la baisse du niveau scolaire.

Le niveau des élèves malgaches a considérablement diminué. Les résultats des récents examens officiels sont les preuves irréfutables de cette baisse de niveau. Cette dernière s’est manifestée par une orientation des élèves vers les séries littéraires plutôt que scientifiques. En effet, seulement 3% des candidats inscrits lors des récents examens ont opté pour les séries scientifiques contre 75% dans les séries littéraires. De nombreux observateurs expliquent cette affluence par la solution de facilité. « Les jeunes d’aujourd’hui recherchent les solutions de facilité. Ils se contentent juste d’avoir le baccalauréat car selon eux, baccalauréat scientifique ou littéraire, ils pourront gagner leurs vies » a affirmé avec regret Heriniaina Andrianaivo. La tenue de l’atelier portant sur le lancement du projet AQEM ou Amélioration de la Qualité de l’Education à Madagascar hier à l’INFP voudrait renverser la vapeur. Ce que Lalaharontsoa Rakotoarijaona, directeur de l’enseignement secondaire et de la formation de masse auprès du ministère de l’Education nationale a voulu réaffirmer. « Le projet d’amélioration de la qualité de l’enseignement auprès du ministère de l’Education nationale voudrait ramener les élèves malgaches vers les séries scientifiques qu’ils fuient actuellement » a-t-il enchéri.

Proviseurs et directeurs d’établissements. L’atelier de lancement du projet AQEM était également l’occasion pour les responsables auprès du Men « de booster» les compétences des proviseurs et chefs d’établissements de huit régions de l’Ile. Ces dernières sont les lieux d’intervention dudit projet. Cent proviseurs et chefs d’établissements vont bénéficier de formation en leadership, en gestion et montage de projet scientifique durant quatre jours. Lalaharontsoa Rakotoarijaona de faire savoir que « la formation de ces responsables de lycées et de CEG vise à leur donner les compétences nécessaires afin de mettre en place une meilleure gestion et gouvernance des établissements ». Avant de renchérir que « la bonne gestion des établissements scolaires a de bonnes conséquences sur les résultats scolaires des élèves. Et par ricochet, une réorientation de ces derniers vers les séries scientifiques ». La dernière hypothèse devrait se faire grâce à un module de ladite formation « qui consiste, pour les cent chefs d’établissements et proviseurs, à monter des projets scientifiques qui respectent les normes» selon toujours le directeur de l’enseignement secondaire et de la formation de masse auprès du MEN. De nombreux ateliers ont été effectués dans le cadre de l’amélioration du système éducatif malgache. Pour ce qui est des résultats, on attend… les bilans des examens officiels de l’année prochaine peut-être ?

José Belalahy

Share This Post

Post Comment