Projet PROPOFAN : « Nourrir la capitale » dans les règles

Jacaranda
Photo de famille des initiateurs et des gagnants du projet concours conduits par leurs Maires.

Face à la dégradation de nos marchés, le programme ASA financé par l’Union européenne a organisé un concours de projets qui visent à l’assainissement des marchés et à la pérennisation de leurs infrastructures. Sur les  trente-trois  communes participantes, celles de Talatamaty, de Sabotsy Namehana et d’Andranonahoatra  sont sorties  du lot. Elles ont bénéficié chacune d’une subvention de 25 000 euros.  La cérémonie de remise de prix a eu lieu hier matin, au Restaurant Infinity Ivandry

Caractéristiques des projets. Le projet de la commune de Talatamaty se distingue par la rénovation de l’actuel marché en le bétonnant, par  la mise à disposition des  commerçants de tables métalliques amovibles, par  la construction d’un hangar de stockage des matériels et équipements du marché, ainsi que par le renforcement des capacités techniques des agents du marché. Quant à celui de la commune de Sabotsy Namehana, son projet s’est basé sur l’extension du marché où les marchands peuvent exercer leur métier en toute quiétude tout en respectant les conditions d’hygiène. Le renforcement de capacité des agents communaux est à prévoir. Enfin, la commune d’Andranonahoatra où 75% des marchands sont tous des femmes projette de  mettre en place un bloc sanitaire et  un  raccordement du réseau  électrique.

« Nourrir la capitale ». Telle est la devise du PROPÄFAN (professionnalisation des filières agricoles périurbaines d’Antananarivo Nord). Cette devise ne serait  qu’un  leurre si on  n’appuyait  pas les marchands de produits vivriers  dans leurs  métiers. Il faut les aider à respecter les normes sanitaires. Les producteurs doivent donc aussi  fournir  des produits sains  c’est-à-dire, agro écologiques aux consommateurs .Vu leur pouvoir d’achat très bas,  ces derniers  n’ont pas le choix ; mais il faut leur donner  de  bons produits.

L’Union européenne, l’ASA, l’Action Intercoopération Madagascar et l’Agrisud International sont les principaux instigateurs de ce projet et on espère qu’ils vont  l’étendre à  d’autres régions de l’île pour que tous les Malgaches puissent se nourrir sainement.

Nary  RAVONJY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.