Peste à Madagascar : 610 cas et 63 décès depuis le début de l’épidémie 49 cas de peste ont été enregistrés entre le 11 et le 13 octobre 2017 sur l’ensemble de la Grande île.

Jacaranda
Des médicaments et équipements destinés aux personnels de santé et aux établissements de traitement de la peste.

Le dernier bulletin du BNGRC (Bureau national de gestion des risques et catastrophes) sur la situation épidémiologique de la peste à Madagascar fait état de 610 cas rapportés sur l’ensemble du territoire, toutes formes de peste confondues. Le BNGRC précise, toutefois, que parmi ces 610 cas figurent des personnes déjà guéries et sorties de l’hôpital, des cas probables mais non confirmés, et des cas suspects mais non confirmés. Quant au nombre de décès, il s’élève à 63 depuis le début de l’épidémie, tandis que le taux de létalité nationale (nombre de décès par rapport au nombre total de cas notifiés), est de 10,3%. Actuellement, 38 districts sont touchés par l’épidémie de peste, soit trois de plus que la semaine dernière.

Riposte. Une série de mesures a été prise depuis, en riposte à la propagation de la maladie. En fait partie la prorogation de la fermeture des écoles dans les districts touchés par la peste. De même, les contrôles sanitaires appliqués aux portes de nombreux districts, et qui concernent les entrées comme les sorties. Une mesure qui permet de mieux limiter la propagation de la maladie. C’est le cas, à Fianarantsoa, Fénérive Est et Ihosy. Le BNGRC prévoit d’étendre cette mesure dans d’autres districts déjà affectés par la peste. « Une mise à l’échelle des protocoles de fonctionnement et d’organisation de poste de contrôle sanitaire est nécessaire », souligne le BNGRC.

Coordination. Dans ce cadre, une discussion est en cours avec l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM), avec plusieurs ministères : celui des Transports et de la Météorologie, pour une ébauche de protocoles de fonctionnement et d’organisation de poste de contrôle sanitaire dont la formalisation est en cours ; le ministère de la Santé publique et l’OMS  (Organisation mondiale de la Santé) pour la préparation de l’envoi des dotations d’équipements et de matériels spécialisés divers au niveau des 38 districts touchés par la peste. Ces dotations seront au profit des responsables et des personnels de santé au niveau local.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.