Vacances de peste : Rentrée le 6 novembre

Jacaranda

Les grandes vacances se prolongeront jusqu’à la Toussaint. Un enième report de la rentrée scolaire qui ravit les enfants… au détriment de leurs parents qui doivent payer les frais d’écolage malgré la suspension des cours.  

Le ministère de l’Education Nationale avec les directions nationales des écoles privées de Madagascar ont décidé que les cours seront encore suspendus jusqu’au 5 novembre prochain. La décision a été prise « pour éviter la propagation de la maladie et ainsi de sécuriser les enfants ». Sont donc concernées par la décision de report de la rentrée : toutes les Zones Administratives Pédagogiques (ZAP) d’Antananarivo Renivohitra, Avaradrano et Atsimondrano ; les ZAP de la Cisco d’Ambohidratrimo, de Toamasina I, de Fénerive Est, de Maevatanana, Mahajanga I et Fianarantsoa ainsi que bien d’autres Zones Administratives Pédagogiques du pays. A cet effet, « toutes les écoles privées ou publiques sont sommées de fermer leurs portes ». Par ailleurs, « La décision se veut être une suite logique de celles déjà prises par les différents acteurs nationaux ou internationaux », a fait savoir Todisoa Andriamampandry, Directeur Général de l’Education  Fondamentale et de l’Alphabétisation (DGEFA) auprès du ministère de l’Education Nationale.

Mesures. Les cours continuent dans les CISCO et ZAP non concernées par la décision. Todisoa Andriamampandry de noter toutefois que « des dispositions strictes doivent être respectées par les écoles, publiques ou privées, ouvertes ». « Il existe un protocole pour chaque établissement non concerné par la décision », a-t-il fait savoir. Avant d’ajouter que le ministère de Tutelle, avec l’appui de l’Unicef et de l’OMS, va procéder à « des séances de renforcement des capacités des responsables de santé scolaires régionales de toutes les régions de l’île ». Devant débuter la semaine prochaine, la formation consiste dans ce cas à leur donner les outils nécessaires pour protéger les enfants contre la peste. Fait également partie des mesures prises, « la mise en place d’un comité de vigilance dans tous les établissements non touchés par le report de la rentrée ». Une façon pour le ministère de tutelle de limiter autant que possible la propagation de la maladie.

Frais de scolarité. « Tout mois commencé est complètement dû ». C’est ce qu’on peut lire dans les cahiers ou carnets de correspondance des élèves des écoles privées. Mais avec le report, toutefois compréhensible de la rentrée scolaire, de nombreux parents se demandent sur ce qu’ils doivent faire. Payer les frais de scolarité des mois non commencés ou pas, telle est la question qui se pose pour de nombreux parents d’élèves. Mieux, certains parents se demandent si les écoles privées ne devraient pas leur  rembourser les frais de scolarité déjà payés. Les avis sont partagés. Certains estiment que ce n’est pas la peine et d’autres non. Quoi qu’il en soit, la peste a chamboulé tous les programmes… scolaires ou non.

José Belalahy

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.