Diabète : L’importance du diagnostic et de la prévention


Bmoi

Jacaranda

Aujourd’hui, la Journée mondiale du Diabète (JMD) est célébrée internationalement, dont à Madagascar. Pour la Grande île, la clinique AMADIA (Association malgache contre le diabète)-créée depuis 1982, sous l’impulsion du Lions Club Doyen et d’éminents scientifiques tels que le Pr. Ratsimamanga- sera le point focal de la célébration. Outre les dépistages gratuits de 8h à 12h30 aujourd’hui, des actions de sensibilisation seront menées en faveur du public.

Prévention. En effet, selon le Dr Haja R. président de l’AMADIA, la prévention reste essentielle face aux maladies d’envergure publique telles que le diabète. Effectivement, même si le diabète est une maladie chronique, il est possible aux diabétiques de « limiter les dégâts » en évitant les complications afin de mener une vie quasiment normale. Pour ce faire, le meilleur moyen demeure la prévention, qui se fait sur trois niveaux. Le premier concernant ceux qui ne sont pas encore atteints du diabète, qui devront mener une alimentation équilibrée et un mode de vie sain pour éviter la détérioration du pancréas et le diabète. Le second niveau concerne quant à lui ceux dont le diabète en est à ses premières phases. Dans ce cas, la prévention consiste à éviter les complications. Enfin, il y a le troisième niveau de prévention concernant les diabétiques dont la maladie fait déjà état de complications plus ou moins graves. L’objectif est alors de limiter autant que faire se peut ces complications, pouvant être fatales.

Facteurs modifiables. Dans tous les cas, il convient d’agir sur les facteurs de risques modifiables, tels que l’alimentation et le mode de vie, lesquels prédisposent les Malgaches au diabète selon le Dr. Bodo Razafindrakoto, responsable au sein de l’AMADIA. Celle-ci d’ajouter : « Compte tenu du contexte actuel, les Malgaches n’ont plus le temps de cuisiner et de manger sain. La plupart de nous mangeons ailleurs (« qu’à la maison ») où le gras, le copieux et le sucré priment sur la diététique et l’équilibre alimentaire. Or ce sont eux qui favorisent rapidement la destruction du pancréas, donc le diabète. »

Luz R.R

Share This Post

Laisser un commentaire