Projet LAMINA : Vers l’institutionnalisation du respect des droits des PSH


Jacaranda
Les personnes en situation de handicap ont les mêmes droits que celles qualifiées de “normales”.

Permettre aux personnes en situation de handicap et celles à mobilité réduite de jouir pleinement de leur droit…au transport public, tel a toujours été  un défi fixé par le projet Lamina. 

Voyager dignement, prendre un véhicule de transport en commun comme tout le monde, telles sont les choses auxquelles toutes les personnes en situation de handicap (PSH) et celles à Mobilité réduite (PMR) ne peuvent pas jouir. Une situation qui les prive de leurs droits fondamentaux, ce malgré les quelques changements de comportement observés chez certains conducteurs. Ces derniers qui sont considérés comme ayant pris conscience des droits foulés au pied. Le lancement du concours “Transporteurs amis des PSH«  entre dans le cadre de ce souci du respect des droits des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite. Entrant dans le cadre de la mise en oeuvre du projet “LAMINA ou Lalanjotra Miaty ny Namana”, le concours entend “ encourager les opérateurs des transports en commun pour quils adoptent un comportement envers les PSH et les PMR au quotidien .

Implication. Faire en sorte que les institutions liées au domaine du transport, de la sécurité et de la gestion de la circulation (le Ministère du Transport et de la Météorologie –le Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion Féminine–le Service de transport auprès de la Commune Urbaine d’Antananarivo -le Service des relations publiques et du suivi-évaluation la DGSR –la Police Nationale –l’UCTS–l’UCTU–la Direction des Infrastructures et Normes de l’Agence Terrestre du Transport–et la FMA) participent de façon active dans les actions de plaidoyer pour le respect des droits des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, tel est l’objectif premier de ce concours “transporteurs amis des PSH et des PMR”. Une façon pour les initiateurs de permettre une synergie desdites actions. Un moyen également de rechercher des partenaires pour améliorer le système de transport public.

Concours. Des « taxis-be » de la capitale seront considérés comme des échantillons. Ils feront l’objet d’observation durant dix jours à compter du 27 novembre. Les membres de l’équipage des « taxis-be » des coopératives de l’UCTU, de l’UVTS et de la FMA ainsi que les propriétaires des véhicules de transports seront, à cet effet, évaluer sur les comportements adoptés envers les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite durant le délai imparti de deux mois. Pendant cette période, ceux qui feront preuve de changement de comportement seront recompensés en fonction de leur degré d’implication. Par ailleurs, la proclamation officielle des résultats est prévue se dérouler avec la clôture officielle du projet LAMINA. L’amélioration du système des transports publics est une priorité étant donné que l’on parle de la vie des populations. Une amélioration qui engage en premier lieu les responsables des ministères, des coopératives et surtout les propriétaires des véhicules.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment