BIT- EAM : Accompagnement des promoteurs de projets innovants


Bmoi

Jacaranda
Les cinq promoteurs lauréats du projet PACER sur Tana , en compagnie de l’un des encadreurs de l’EAM

L’atelier de restitution du projet PACER (Projet d’Appui à la Création d’Emplois décents par la Recherche) pour Analamanga a eu lieu le 5 décembre dernier, à l’issue duquel cinq promoteurs de projets innovants ont été primés et bénéficient d’un renforcement de capacité et d’un accompagnement à  long terme.

Notons que le projet PACER est conjointement réalisé par le Bureau international du Travail (BIT) et l’Entreprendre à Madagascar (EAM). Lancé officiellement en janvier 2016, le projet PACER vise non seulement à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes à Madagascar, mais aussi et surtout, le rapprochement et l’adéquation de cet entrepreneuriat aux recherches effectuées ou cursus académiques des entrepreneurs. C’est la raison pour laquelle les parties prenantes du projet ont mis en exergue le statut « d’entrepreneurs chercheurs ». Dans ses activités d’ISCM (Information Sensibilisation Communication et Sensibilisation), le projet a donc ciblé les promoteurs de projet innovant et où recherches effectuées et domaine d’entrepreneuriat choisi correspondent. Après un mois d’ISCM sur l’étendue du territoire national (sept sites comptant des universités au total), 120 dossiers de projets furent reçus par le PACER.

Vision et pragmatisme. Les cinq lauréats du projet PACER ont présenté chacun leur start-up- oui, ils sont déjà actifs et ont déjà percé le marché- durant l’atelier. Présentations qui ont permis de constater qu’innovation, recherche et audace n’étaient pas de vains mots pour eux. La Directrice générale de l’EAM d’ajouter : « Il faut savoir apprécier, célébrer et appuyer les prouesses entrepreneuriales des jeunes malgaches pour les encourager à faire davantage. » Effectivement, « quand nous avons une vision, il faut oser commencer avec les moyens du bord pour démarrer nos activités…Car un bon projet bien mené ne tarde jamais à avoir les appuis qu’il faut. », a renchéri Yvon Razafimahatratra, Directeur technique, au sein de l’EAM. Par ailleurs, une des qualités entrepreneuriales constatées chez ces cinq  promoteurs figure la diversification. A. Ambinintsoa par exemple, œuvrant dans le virtuel, affirme avoir déjà trois entreprises à son compte.

ENCADRE. Les lauréats.

  • -Lovatiana Raharinirina : Production et vente produits cosmétiques biologiques par la valorisation complète des organes végétaux
  • -Ain Mee Robiath J.: Production et vente de tenues valorisant la culture malgache combinées à partir de matières premières locales et africaines
  • -Ambinintsoa Alain : Création d’un « bot » permettant l’accès facile à la formation via Messenger
  • -Ramiandrisoa Jocelyn : Production et vente de briques autobloquantes et décoratives par un matériel artisanal
  • -Rafieferana Faly : Fabrication de tuiles légères mais ultra-résistante : isophonique, isothermique, anti-cyclone et ignifuge par un procédé innovant valorisant les matériaux locaux

Luz R.R

Share This Post

Post Comment