Transition vers l’économie verte : Création d’emplois par la collecte de déchets


Jacaranda

Les femmes en situation de précarité dans plusieurs fokontany d’Antananarivo seront les premiers bénéficiaires d’un projet de création de chaîne de valeurs pour la collecte de déchets. Un projet initié par l’association ADDEV (Agir pour le Développement Durable et l’Economie Verte à Madagascar) regroupant des citoyens, des entreprises, ONG et autres organisations gouvernementales, qui soutiennent la transition vers une économie verte et inclusive à Madagascar. Ce projet mis en place par l’association soutient les femmes issues de milieu vulnérable, avec un faible niveau scolaire. La chaîne de valeurs leur permettra d’avoir une source de revenus stable et un accompagnement dans la formalisation de leur propre entreprise de collecte.

100 emplois. Plus concrètement, les femmes bénéficiaires collectent les déchets auprès des entreprises membres d’ADDEV Madagascar, situées dans les fokontany d’Ivandry, Ankorondrano, Antsahavola, Analakely, Ankadivato et Ambanidia. Ces entreprises fournissent les déchets qui seront collectés par les bénéficiaires du projet. Elles les acheminent vers une entreprise de recyclage, laquelle reprend les déchets en les achetant au kilo. Ce projet vise la création d’une centaine d’emplois. L’ensemble de la démarche nécessite, toutefois, des appuis en matière d’alphabétisation, mais également des formations actives concernant la collecte et le tri des déchets, et la gestion entrepreneuriale.

Formations en ligne. En marge de cette mise en place de chaines de valeurs pour la collecte de déchets, ce projet prévoit également un volet de renforcement de capacités pour ses membres et la société civile. Il s’agit notamment de documentations, de formations en ligne et des formations actives concernant le traitement des déchets et le recyclage afin de soutenir les initiatives locales de création et de développement de l’emploi vert. « La collecte et la transformation d’ordures sont encore peu exploitées à Madagascar. Malgré des activités déjà en place, c’est une filière qui a pourtant un potentiel économique et écologique important », ont affirmé les membres d’ADDEV Madagascar à l’occasion de la présentation de leur projet. Et d’ajouter que ce projet pilote contribuera à la création d’emplois verts et d’une économie circulaire et solidaire ainsi qu’à l’assainissement et l’hygiène au sein des fokontany et des entreprises.

Recueillis par Hanitra R.

Share This Post

Post Comment