Mauvais état des routes : La galère des automobilistes


Jacaranda
Banky Foiben'i Madagasikara
Certaines parties des routes de la capitale sont devenues des marres d’eau qu’il faut à tout pris éviter… si l’on a le choix bien sûr.

Handicapant. C’est le mot qui résume le mieux l’état des routes malgaches. Devant servir d’outils de développement, d’épanouissement et d’échange, les routes de la Grande-Île se dégradent au fil des ans. Des pistes de cause peuvent toutefois expliquer la situation. D’un côté, il y a la quasi absence d’entretien des infrastructures en question. De l’autre, les catastrophes naturelles contribuent également à la destruction des infrastructures. L’insuffisance de budget alloué par l’Etat dans la réhabilitation de ces dernières vient également s’ajouter à cette liste. Par ailleurs, le problème d’infrastructure routière touche également la ville d’Antananarivo. En effet, il faudrait être un ou une habitué(e) d’un tronçon pour l’emprunter sans faire “ trop de casse “. Des questions se posent donc sur le principe de longévité de ces infrastructures. Etant donné qu’elles sont censées être un investissement à long terme.

José Belalahy


Share This Post

Post Comment