Santé communautaire : Entre avancée et défis à relever

Jacaranda
La Dr Chuanpit Chua-Oon recevant la médaille de chevalier de l’ordre de mérite.

10 000 agents communautaires travaillent actuellement dans environ 5.000 « fokontany » du pays. Situation qui témoigne de l’importance des services de santé communautaire pour le développement humain, social et économique du pays.

Tenant une place importante dans le système de santé publique malgache, les services de santé communautaire évoluent tant bien que mal. En effet, les activités de santé communautaire ont connu beaucoup d’avancées depuis la création de la politique de santé communautaire en 2009. “ Des avancées qui se traduisent par l’augmentation du nombre des agents communautaires répartis dans différentes régions de la Grande Ile, leur formation ainsi que leurs encadrements par des chefs de centre de santé de base niveau II “ selon les dires du Dr Chuanpit Chua-Oon, directeur de programme sortant auprès de l’« USAID MAHEFA » lors d’une cérémonie d’au revoir officiel organisé en son nom à Ambohidahy hier. Le Dr Chuanpit Chua-Oon d’ajouter que le nombre d’agents communautaires enregistrés et répartis dans sept régions de l’île est aux environs de 10.000. Profitant de l’interview, le Dr Chuanpit Chua-Oon a offert quelques recommandations entrant dans le cadre de la réforme du système de santé malgache. “ Il faut continuer les efforts déployés pour améliorer le système de santé. Ce, par l’augmentation du nombre des agents communautaires, l’extension des régions concernées par les projets de santé communautaire, mais aussi leur encadrement pour de meilleur service offert aux populations locales ” a-t-elle avancé.

Au revoir. La matinée de la journée d’hier a été consacrée par le gouvernement malgache via le ministère de la Santé publique pour élever le Dr Chuanpit Chua-Oon au grade de chevalier de l’ordre de mérite. Une marque de reconnaissance et de gratitude de l’Etat malgache pour les services qu’elle a rendus au pays durant cinq ans. Organisée en son honneur, lors de la cérémonie,  on a fait un bref résumé des travaux qu’elle a effectués dans le cadre de l’amélioration de la santé communautaire en vue de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Services qu’elle a rendus sous le statut de directeur de programme auprès de l’ « USAID MAHEFA » qui a accompagné plusieurs ministères. La cérémonie d’adieu  officiel a toutefois permis de savoir que les indicateurs de santé des régions (Analanjirofo, Boeny, DIANA, Melaky, Menabe, SAVA et Sofia) pour les femmes et les enfants n’ont cessé de progresser vers les objectifs fixés par le pays.

 José Belalahy

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.