SECES National : Les membres parmi les fonctionnaires les plus avantagés

“ Toutes les revendications du SECES national ont été satisfaites et nous remercions le ministère de tutelle pour les efforts qu’il a menés “. Ce sont là les propos de Dimby Ralambomanana, président national du SECES lors d’une conférence de presse organisée à Ankatso hier. Les satisfactions concernent trois décrets d’application (2009/2015, 2009/20015, 2009/2016) relatifs à des indemnités diverses. Le dernier décret d’application est sorti ce mois de janvier. Ainsi, les problèmes du SECES national sont résolus, du moins en ce qui concerne les trois décrets d’application, selon Rivoarison Randrianasolo, secrétaire général du SECES National. Les enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants malgaches se placent, de ce fait, parmi les plus avantagés des fonctionnaires du pays.

Scission. La conférence de presse d’hier a également été l’occasion pour le bureau national de faire le point sur la situation interne du SECES. “ Il n’y a pas de scission au sein du syndicat ”,affirme son SG. “ La tentative de destitution du président national et de deux autres membres du bureau national est non conforme aux lois et règlements qui régissent le syndicat…les trois membres cités par la section Antananarivo comme ayant été radiés du syndicat ont été élus lors du congrès national qui est l’organe suprême du SECES “. C’est donc le congrès national qui a le plein pouvoir pour décider de la fin des mandats ou de l’irradiation des membres du syndicat, à en croire le SG du SECES National. Ce dernier d’enchérir- en filigrane – que le prochain congrès national aura lieu le mois de septembre à Antsiranana.

Perspective. Par ailleurs, un conseil national sera également organisé en février de cette année à Antsirabe. L’occasion pour les responsables du syndicat de discuter sur les manières de satisfaire les revendications du décret portant sur les indemnités de recherche des enseignants-chercheurs retraités qui continuent à exercer leurs activités. Les revendications ont donc été satisfaites. Les membres du SECES devraient maintenant songer à veiller à faire connaitre les produits de leur recherche au grand public…eux qui sont plus connus pour les grèves, les revendications syndicales (indemnités, avantages, logement…) que pour les résultats de leurs travaux de recherches ou encore de ce ceux-ci apportent ou apporteront à la société.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.