« Empowerment » des jeunes : Signature de convention entre l’Association « Zazakely sambatra » et le MEN

Bruno Chatelier, vice-président de « Zazakely Sambatra » et un responsable du MEN face à la presse.

L’association « Zazakely sambatra » (enfant heureux) – fondée par Véronique de Bourgies, mère de deux enfants malgaches et tuée dans l’attentat de Paris en novembre 2015- passe à la vitesse supérieure en transitant d’une logique d’acteur de l’éducation à celle d’acteur du développement. Elle envisage notamment cette année d’encourager l’entrepreneuriat vert (traduction libre de « green business ») des jeunes.

Même si elle est en phase de transition, pour démarrer ses activités pour 2018, l’association demeure fidèle à sa mission première qui fut d’aider les enfants et les jeunes malgaches à bénéficier d’une éducation de qualité. « Zazakely sambatra » vient de signer une convention avec le Ministère de l’Education nationale au Carlton hier. Ce partenariat englobé dans le programme « Education » de l’association, vise à former un corps enseignant qualifié, apte à transmettre aux jeunes qu’ils éduquent aussi bien le savoir proprement dit, que le savoir-être et le savoir-vivre. Il s’agit autrement dit, de savoir transmettre aussi bien les apprentissages académiques que le civisme, pour former des citoyens responsables et actifs. Un projet fondamentalement pédagogique qui s’articule autour de trois personnes-ressources clés : l’élève, l’enseignant et l’équipe dirigeante des écoles. Notons qu’à ce jour, plus de 600 élèves bénéficient d’un accompagnement global (scolarité, santé-nutrition et social), en outre 27800 personnes ont accès à l’eau potable grâce aux actions de l’association.

« Empowerment ». Tout comme l’anglicisme « management », la notion d’ « empowerment » représente un concept anglo-saxon qui signifie «  donner le pouvoir ou rendre puissant ». Etroitement lié aux notions de « soft skills » (usage des talents à des fins stratégiques, mais sans violence), un peu dans le sens du  concept de « soft power » qui a permis, entre autres aux USA de devenir la première puissance mondiale. Ceci pour introduire la phrase de Bruno Chatelier, vice-président de l’association, disant : « L’empowerment des jeunes par la valorisation de leurs « soft skills » représente aujourd’hui l’une des principales missions de ‘Zazakely sambatra’. Etant donné que les jeunes sont les principaux acteurs du développement de demain. ».

Nouveau cap. Comme ce dernier l’a souligné avec Christian Platteau, Coordonnateur de l’Antenne sur Madagascar, « Zazakely sambatra » a récemment procédé à un audit de sa « légitimité de positionnement » à Madagascar et il en est ressorti que l’expression des besoins de la population tendait vers cette priorisation des jeunes et la valorisation et l’expression de leurs pleins potentiels, notamment dans le domaine professionnel. Bruno Chatelier d’ajouter : « Nous passons à un nouveau cap et montons en puissance avec cette convention qui illustre les relations partenariales que nous avons déployées depuis plusieurs années sur terrain. Nos objectifs sont clairs : optimiser notre impact opérationnel, garantir la pérennité des programmes, soutenir la mission globale de l’association et surtout continuer à financer des projets concrets et pérennes. »

Luz Razafimbelo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.