Oncologie pédiatrique : Trois nouveaux cas diagnostiqués par semaine



Jacaranda

Le cancer chez l’enfant se détecte à partir de son troisième mois. Le service d’oncologie pédiatrique d’Antananarivo est le seul de ce genre dans la Grande-Île.

Les enfants de 0 à 15 ans sont les principaux patients du service d’oncologie d’Antananarivo. Sis au CHU-JRA ou Centre Hospitalier Universitaire-Joseph Ravoahangy Andrianavalona, le service traite les cancers des enfants depuis le 3 juillet 2017. Interrogé sur les statistiques enregistrées, Mbola Rakotomahefa, chef dudit service de faire savoir que «le service d’oncologie pédiatrique d’Antananarivo accueille actuellement environ deux à 30 patients». Avant d’ajouter que «15 d’entre eux sont qualifiés d’hôpitaux de jour – c’est-à-dire les patients qui ne viennent suivre leur traitement que les jours (chimiothérapie effectuée par semaine par exemple)». Le chef du service d’oncologie pédiatrique auprès du CHU-JRA d’enchérir que le «service enregistre trois nouveaux cas par semaine depuis sa création».

Traitement. La durée du traitement des cancers varie selon le type. Le Dr Mbola Rakotomahery d’expliquer que, pour le type cancer hémopathie, cela peut prendre jusqu’à deux ans, tandis que pour le cancer des reins par exemple, le traitement peut être effectué en quatre mois. Par ailleurs, il convient de noter que l’État prend en charge cinq types de cancer des enfants. «Prise en charge effectuée grâce à la collaboration de l’État et ses partenaires (nationaux ou internationaux)» selon les dires du chef de service d’oncologie pédiatrique auprès du CHU-JRA. «Pour les cancers ne faisant partie de la liste, les familles doivent prendre en charge la totalité du traitement» a ajouté le médecin. Il convient de noter que le coût du traitement du cancer est assez élevé et que pour les nombreuses familles malgaches (moyennes, si l’on peut encore le dire ainsi étant donné la situation actuelle) ont dû mal à assurer le traitement de leur malade. La gratuité du service d’oncologie pédiatrique contribue à donner aux enfants malades du cancer une chance d’échapper à leur maladie… de continuer à vivre comme les autres enfants en bonne santé.

José Belalahy


Share This Post

Post Comment