« Comités polio de Madagascar » : Vers une éradication de la polio en 2018

Jacaranda
Les officiels présents au lancement de l’atelier au Colbert, au micro Charlotte Ndiyae, Représentante de l’OMS à Madagascar.

L’atelier d’orientation des comités polio à Madagascar a été clôturé hier à l’hôtel Colbert Antaninarenina. Durant ces deux jours, il est ressorti de la part des participations, l’ambition d’éradiquer la poliomyélite à Madagascar cette année. Si certaines lacunes laissent sceptiques, des résultats concrets laissent pourtant croire que cela est possible.

Les résultats encourageants. Selon les dires de Mme la Présidente du Comité national de certification polio à Madagascar- qui est d’ailleurs le premier genre dans le pays- cela fait plus de deux ans qu’aucun cas de polio n’a été déclaré dans la Grande Ile. Ce qui constitue une information plutôt réjouissante, due selon les spécialistes à la couverture vaccinale de 85% enregistrée en 2016. Par ailleurs, pendant la réunion de la Commission régionale de Certification de l’éradication de la polio de la région Afrique (CRCA) à Abuja en juin prochain, Madagascar sera le premier ou plutôt l’unique pays à présenter sa documentation relative à la lutte contre la polio.

Les lacunes. A côté de ce tableau plutôt agréable, des lacunes persistent toutefois. Des lacunes comme entre autres : l’insuffisance de visites de surveillance actives au niveau des points focaux ; le temps encore trop long d’acheminement des déclarations et des nouveaux cas de maladies vers les laboratoires de référence, la discordance entre les chiffres officiels et les chiffres empiriques du terrain, ainsi que le système de santé en général qui demande à être renforcé. Par ailleurs, autre aspect humain à ne pas négliger, la réticence, encore profonde, des parents à soumettre leurs enfants à la vaccination de routine. Des lacunes qui motivent l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Ministère de la Santé publique, ainsi que leurs partenaires techniques et financiers, à redoubler d’efforts dans cette bataille qu’ils risquent fort de gagner.

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.