Eau, assainissement et hygiène : « Dobodoboka » fait grand bruit à Ampanefy, Soavina et Anosiala

Jacaranda
Les Mpanazava, en vecteurs de messages, vont à la rencontre de la population.

A travers « Dobodoboka », c’est une sonnette d’alarme qui est tirée pour inciter à la mise en place d’un espace de dialogue entre les autorités communales, la population et la société civile regroupant toutes les associations œuvrant dans le domaine de l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

 Cette fois, c’était à Ampanefy, à Anosiala et à Soavina que s’est tenu l’événement : « Dobodoboka », une activité menée dans le cadre du projet FANDIO Rano, et qui consiste en actions de mobilisation auprès des communautés sur l’importance de l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène (EAH), lequel est un droit absolu de chaque citoyen. C’est ainsi le message véhiculé le 24 février 2018 dans les communes d’Anosiala, Ampanefy et Soavina où les problèmes liés à l’EAH sont vécus au quotidien par la population. Ampanefy et Soavina connaissent, en effet, de grands problèmes sur le plan de la fourniture d’eau potable et l’usage de latrines au niveau des ménages.  A travers des activités de plaidoyer et de mobilisation menées entre autres, par de jeunes scouts de Tily eto Madagasikara et de Mpanazava eto Madagasikara, les communautés sont informées et incitées à prendre conscience qu’elles ont droit à l’accès à l’EAH.

PCD. Dans sa démarche, le projet FANDIO Rano, mis en œuvre dans la région Analamanga, entend alors renforcer le dialogue entre les organisations de la société civile (OSC) et les autorités locales en vue de l’accès universel à l’EAH dans la Région. Ce, en renforçant les compétences des OSC, par le biais de formations, pour qu’elles puissent jouer leurs rôles d’interpellation vis-à-vis des autorités en termes de planification, de  budgétisation et de mise en œuvre d’actions visant l’accès de la communauté à l’EAH. Il s’agit ainsi de parvenir à un plan communal de développement incluant le volet EAH comme facteur de développement. En y ayant accès, chaque ménage peut se consacrer davantage aux activités génératrices de revenus. Rappelons que le projet FANDIO Rano, lancé en 2017, est co-financé par l’Union Européenne et WaterAid.

Hanitra R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.