Analambiby-Miandrivazo – Culture d’igname : Ravorondolo, un « dahalo » reconverti dans l’agro-business…

Jacaranda

Les campagnes  réservent parfois bien des surprises, comme dans ce petit village d’Analambiby, très prospère dans l’agriculture, voire bien au-delà, dans l’agro-business. Analambiby un bourg de paysans producteurs, situé dans la commune rurale d’Isalo, district de Miandrivazo, région du Menabe où réside dorénavant et sereinement, un homme pas comme les autres, de son vrai nom « Ravorondolo » un septuagénaire au passé très mouvementé et tragique et dont l’histoire lui a valu une renommée certaine et le respect de la société où il vit. Depuis la perte de ses 60 bovidés, Ravorondolo ne veut plus parler de ça et décide de changer de cap.

4ha. Ravorondolo et sa famille vivent désormais sur un « ilôt » de 4ha de terrain  alluvionnaire sur le bord du fleuve Tsiribihina qu’il met à profit dans la culture d’igname, qu’il entreprend à cœur et dont les résultats sont à la hauteur de ses attentes, avec une production de l’ordre de plusieurs dizaines de tonnes par an. Ravorondolo livre  ses produits dans les quatre  coins de l’île en raison de 10 tonnes en moyenne par an avec un prix de cession de 2000 ar le kilo. Ses clients potentiels sont les projets-programmes qui œuvrent dans la lutte contre la malnutrition. Ainsi que les petites industries de transformations alimentaires artisanales. L’igname étant un aliment très nutritif plus avantageux que la patate et le manioc.

Catégorique. A la question de savoir ce que pense Ravorondolo de l’argent qu’il gagne et de l’investissement qu’il désire faire.  Ce septuagénaire est catégorique, il ne veut plus investir dans les bétails et ne veut plus aborder la question à n’importe quel moment. Au point pour cet homme de vouloir tout regretter de son passé.

Fiermada. Grâce à l’appui du programme SAHA de l’ex- coopération suisse, Ravorondolo a déjà participé aux différentes manifestations économiques, comme la FIERMADA où il s’était fait une réputation d’être l’un des meilleurs grands producteurs d’igname du contient africain.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.