Autisme Tour 2018 : Lancement réussi à Toamasina

Jacaranda
Pour sensibiliser la masse, il faut se mettre à son niveau. Les volontaires de l’AuM l’ont bien compris ! (crédit photo : Autisme Madagascar)

La journée mondiale de l’Autisme a été marquée le 2 avril dernier à Toamasina par le lancement de l’Autisme Tour 2018.

Plus de 75 personnes ont répondu à l’appel, hormis celles qui sont venues assister aux « talk shows » à l’Alliance française et à l’exposition à l’Hôtel de Ville, portant sur la sensibilisation à l’autisme. D’autant plus que le mois d’avril est mondialement dédié à cette cause. Lors du lundi de Pâques, autorités locales, associations de protection de l’Enfance, responsables d’établissements scolaires, enseignants et éducateurs, tous ont répondu positivement à l’appel,  quoique l’affluence ait été plus conséquente en début d’après-midi, heure de la promenade. Les bénévoles de l’organisme communautaire Autisme à Madagascar (AuM) en ont profité pour s’approcher du public et opérer une sensibilisation de masse, en totale adéquation avec le concept de mobilisation du grand nombre, en faveur des autistes et de leurs proches, pour éradiquer la stigmatisation des autistes qui devraient jouir des droits de l’Homme dans leur intégralité.

Toamasina. Le choix de la capitale du Betsimisaraka comme ville hôte du lancement de l’Autisme tour 2018 n’est pas dû au hasard. Il répond à une expression des besoins. Niaina Fetra Nomenjanahary, Coordinateur au sein de l’Autisme Madagascar, d’ajouter : « Nous avions choisi Toamasina pour le lancement, car de nombreux parents nous ont déjà sollicités pour venir faire des sensibilisations ou juste une séance d’informations sur l’Autisme ; même topo pour Mahajanga, les parents et les familles voudraient en savoir plus sur l’Autisme ». Puisque l’art en général et la musique en particulier sont fédérateurs, des animations artistiques ont émaillé le lancement de l’Autisme tour 2018. Les artistes locaux ont apporté fièrement leur pierre à l’édifice, pour ne citer que : Makwa Joma, Angie Andriambavilanitra, SM Mada, L.Jo, Zandry Basesa, Taylor Crex Dancehall, ou encore H-Dihy, etc.

Améliorations et contributions. Il convient de noter que ce lancement sur Toamasina s’est effectué en étroite collaboration avec les associations et les groupements de jeunes de la capitale du Betsimisaraka. Par ailleurs, selon toujours les organisateurs, des améliorations doivent être apportées, notamment en ce qui concerne les « talk shows » et l’animation de l’exposition, pour y donner un peu plus de vie. Si l’AuM collabore déjà avec le Ministère d e l’Education nationale (MEN) (dans la mise en place d’une plate-forme pour l’éducation inclusive), les collaborations avec les acteurs étatiques sont encore amenées à être renforcées, notamment avec le Ministère de la Santé publique (MSP), ainsi que le Ministère de la Population de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), ainsi que le corps médical.

Luz Razafimbelo

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.