Université de Toliara : Les mangroves, au cœur d’une thèse

Les membres du jury composé de professeurs des Universités d’Angers et de Toliara, posant avec Andriatsiaronandroy Ricardo à l’issue de la soutenance de thèse.

Désormais, Andriatsiaronandroy O. Ricardo Ratsimba, 32 ans, est titulaire d’un double grade de docteur de Université d’Angers (en géographie) et de celle de Toliara (en biodiversité et environnements tropicaux), après avoir soutenu jeudi 19 avril 2018, sa thèse de doctorat dont l’objet de recherche est les mangroves. Ricardo a obtenu son diplôme de Docteur « avec les félicitations du jury » ce qui ne se dit plus en France, révèlent les éminents professeurs français venus pour examiner. Cette soutenance de thèse de doctorat sonne le glas du déclin mondial des mangroves, intitulée « Dynamique récente d’évolution des mangroves de la région de Toliara». Rappelons que les mangroves peuplent les régions côtières intertropicales, où les poissons viennent se nourrir et pondre pour la survie de l’espèce. D’aucun devine ce qui va se passer si ces forêts de palétuviers disparaissaient.

Pour mener ses recherches à terme, Ricardo de formation botaniste végétale, a rencontré des difficultés. Sans compter que l’objet de ses recherches se trouvait à 10 000 lieues d’Angers, où il préparait son mémoire de doctorat après les DEA et les deux Masters. Grâce à la technologie, Ricardo Tsiaro a surmonté les obstacles en faisant appel à la télédétection satellitaire. En se coiffant d’une casquette de géographe en plus, il a pu observer les sites d’Andriambe, d’Ankiambe, de Sarodrano dans les environs de Toliara. Ainsi voit-on clairement d’une part,  une certaine stabilité des mangroves depuis des dizaines d’années, et d’autre part, l’extension mais aussi la disparition à cause du changement climatique et l’ensablement, pas forcement la main de l’homme.

Le jury était composé du professeur Alphonse Dina de l’Université de Toliara, président du jury, du co-rapporteur et titulaire Pr. Théodore Razakamanana avec Gwenaelle Pennober de l’Université de la Réunion ; deux examinateurs : Lily-Arison René-de-Roland, Pr. Titulaire à l’Université d’Angers et Marc Robin de l’Université de Nantes. Encadrant de thèse : Aude Nuscia Taibi, et enfin deux co-directeurs de thèse, le Pr. Félicitée Rejo et Aziz Ballouche. Le Pr. Rejo n’a pas manqué d’éloges à propos de son poulain Ricardo. Elle est surtout fière car les candidats pour le grade de docteur ne manquent pas, mais ils arrivent rarement jusqu’au bout, comme l’a fait avec beaucoup de mérites le nouveau Docteur Andriatsiaronandroy O. Ricardo Ratsimba. Et cette thèse est bien valorisée dans une revue francophone, précise-t-elle.

Charles RAZA, correspondant

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.