Ong Saha : Guide d’organisation et de conduite de visite d’échange entre acteurs

« Une visite d’échange à Fianarantsoa organisée par l’Ong Saha au profit des organisations paysannes dans la mise en œuvre du projet ADAP Atsimo-Andrefana » (Photo Anastase)

Les  acteurs de développement de différents horizons et de différents niveaux sont appelés à étoffer d’une manière comme une autre, leurs connaissances dans la recherche des informations et des compétences par tout les moyens pour parfaire leurs responsabilités.

C’est dans cet objectif d’aider ces acteurs étatiques et privés que l’ONG Saha (Sahan’Andraikitra Teti-pitondrana Arohevitra) a élaboré le guide d’organisation et de conduite de visite d’échange entre acteurs.

Dans son avant propos, Estelle Raharinaivosoa, directeur de l’Ong Saha, de mentionner qu’au vu des défis que présente la réduction de la pauvreté dans le cadre de la décentralisation et surtout du désengagement de l’Etat, il est tout à fait logique que les acteurs de différents horizons et de différents niveaux, cherchent à avoir accès  aux informations, aux compétences pour asseoir leurs responsabilités

Lasser. Estelle Raharinaivosoa de relever cependant que, les formations semblaient à priori se positionner comme étant le moyen privilégié d’acquisition de connaissances  et de compétences. Toutefois, les agents d’appui perçoivent que certains acteurs commencent à se lasser de cette forme d’apprentissage. Il est donc pertinent de diversifier les approches pour de meilleure appropriation de l’apprentissage.

Adultes. Des résultats des expériences avec les partenaires de l’Ong Saha, la  première responsable   de relever qu’il existe un moyen plus participatif encore de procéder à l’apprentissage pour adultes. Une forme qui réveille toutes les facultés, car elle mobilise le maximum de motivations des participants : les échangent d’expériences. Ces acteurs  illustrent plutôt le vécu de cet apprentissage, de la similitude des cas et se basent sur du concret. L’ambiance conviviale tient une place prépondérante, base essentielle  pour l’apprentissage des adultes.

La visite d’échange implique les participants dès l’identification des lacunes, des besoins  à des degrés différents. La satisfaction de ces besoins à combler se fait selon le rythme, la psychologie et les réalités individuelles. Bien plus, les connaissances se complètent, vu que les participants d’une même unité ou entité proviennent dans la majorité des cas, des différentes localités de l’Ile et se sont penchés sur un même thème.

Dynamique. Ce guide a conclu le directeur de l’Ong  Saha, s’inscrit dans un processus de dynamique et n’attend que la rétroaction des usagers pour son amélioration. L’association Ravintsara a également contribué à l’élaboration de ce guide, un support nécessaire pour les acteurs de développement.

Recueillis par CHAN-MOUIE Jean Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire