Tsiroanomandidy : Les habitants célèbrent la « Fety japoney »

Jacaranda
Des enfants appliqués et intéressés lors de la matsuri de samedi à Tsiroanomandidy. (Crédit photo : JICA Madagascar)

Cette année, la fête japonaise ou « Matsuri » a été célébrée par les habitants de Tsiroanomandidy, dans la région du Bongolava, samedi dernier.

Nutrition. Cette année, l’accent a été mis sur la promotion de la santé et de la nutrition. Diverses démonstrations culinaires ont été ainsi au menu pour titiller les papilles des habitants du Bongolava. En plus de ces démonstrations culinaires, cette « Fety japoney », comme l’appelle la communauté, fut aussi une occasion de mettre en valeur et de faire connaître davantage aux premiers concernés, les actions de la coopération japonaise en matière de santé nutritionnelle. Des actions dont la pertinence réside dans la transversalité des approches. Citons en exemple le projet PAPRiz dans l’Alaotra Mangoro, l’Initiative pour l’Alimentation et la Sécurité nutritionnelle en Afrique (IFNA), ou encore le « Seikatsu Kaizen » qui relève davantage d’une philosophie de vie. Une approche qui vise à aller encore plus loin en optimisant les ressources à disposition (grosso modo). Dans cette optique des rendus comme des kits de nutrition, ou encore un livret de recettes, ont été remis au gouvernement malgache, respectivement en 2009 et en 2017.

Tsiroanomandidy. Pour en revenir à la Matsuri de Tsiroanomandidy, les volontaires japonais ont partagé des curiosités culinaires, aussi délicieuses les unes que les autres aux visiteurs. Des pépites, comme le « cake ravitoto » ont trouvé preneurs. Inédit et savoureux, mais il fallait oser sortir des sentiers battus ! En plus de ce volet culinaire, les visiteurs ont aussi pu connaître davantage la culture nippone, à travers des activités artistiques comme l’origami, ou la calligraphie, mais aussi les activités des volontaires japonais, présents à Madagascar depuis 2002.

Luz Razafimbelo

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.