Formation professionnelle : Le centre Fanantenana se dote d’un lycée technique



Jacaranda
Des enfants du niveau jardin d’enfants défilant lors de la cérémonie d’inauguration du lycée technique de l’Akany Fanantenana.

Permettre aux enfants issus des familles défavorisées de bénéficier de formation technique et professionnelle adéquate pour les aider à mieux faire face au monde professionnel. Leur permettre également de faciliter l’accès au marché du travail, tels ont été les objectifs qui ont motivé les efforts menés par le centre Fanantenana, en collaboration avec l’association Les enfants de Belgique, dans la construction d’un lycée technique. Une initiative qui a été la suite d’environ quinze années d’efforts dans la prise en charge des enfants vulnérables des familles en difficultés. Familles dont les enfants ne peuvent pas continuer leurs études à cause de la pauvreté ou du manque de motivation. Disposant de trois modules de formation: ouvrage métallique, art et ouvrage bois et bâtiment, le lycée technique entend être «une solution durable pour le développement de la couche défavorisée». Ce, en fournissant des formations de qualité à environ 90 participants pour la première année de formation (2018-2019). Il convient par ailleurs de noter que le lycée technique voudrait garder le nombre maximal de 90 élèves à raison de 15 élèves de moins de seize ans par division de formation. Ladite formation qui s’étale «jusqu’à trois ans» selon Malala Harisoa Rasata Clarisse, directeur fondateur de l’Akany Fanantenana. L’éducation est une arme et les responsables des deux associations (association des enfants de Belgique et association pour les enfants de l’espoir) ont compris en maximisant leurs efforts , donnant aux enfants issus des familles défavorisées du fokontany Morarano Malavola, la chance de bénéficier de formation répondant aux besoins socio-économiques actuels.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.