Préparation des examens officiels : La DREN Atsimo Andrefana montre l’exemple



Jacaranda
Validation « testing » des sujets du CEPE 2018 du 3 au 27 mai 2018 à la grande Salle de la DREN Atsimo Andrefana.

Le délai fixé par le ministère de l’Éducation nationale au niveau central dans le recueil des sujets des examens proposés par les CISCO a été respecté malgré les troubles causés par la conjoncture sociopolitique traversée par le pays.

La DREN ou Direction Régionale de l’Education Nationale Atsimo Andrefana a une longueur d’avance en matière de préparation des examens du CEPE (Certificat d’Études Primaires  Elémentaires) et du BEPC (Brevet d’Études du Premier Cycle) par rapport aux autres directions éparpillées dans les régions de l’île. Une avancée qui se manifeste par le recueil dans les temps – le « deadline » ayant été fixé par le MEN pour le 18 mai 2018 dernier concernant les examens du BEPC – des sujets des examens officiels pour l’obtention du BEPC ou Brevet d’Études du Premier Cycle et pour l’obtention du CEPE ou Certificat d’Études Primaires Elémentaires. Et ce, malgré les perturbations qui ont contraint les établissements scolaires de Tuléar à arrêter les cours durant trois jours il y a deux semaines de cela. L’avancée place également les élèves et établissements scolaires – la DREN elle-même – en bonne position face à la conjoncture actuelle, mais surtout face à l’approche desdits examens. Il convient de noter que la DREN Atsimo Andrefana a également connu des perturbations engendrées par les manifestants contre le régime actuel. «Les établissements scolaires publics de Tuléar ont dû fermer leurs durant trois jours il y a deux semaines de cela» a fait savoir Helland Mahavitsika, DREN Atsimo Andrefana. Une situation qui n’a pourtant pas empêché l’équipe de la direction régionale à respecter les délais impartis dans la réalisation de ses missions, notamment, le recueil des sujets proposés par les CISCO.

« Leadership ». La continuité des activités auprès de la direction régionale de l’Education nationale Atsimo Andrefana a été le fruit du bon leadership des responsables. L’on y invite le personnel à prendre conscience de leur mission, de l’importance de ce qu’il fait sur la vie du pays. «Il est important que le personnel comprenne que s’il ne fait pas correctement ce à quoi on l’a embauché, des gens en seront pénalisés. Et que de tels comportements nuisent grandement à la société, à l’administration et à la nation tout entière» a confié Helland Mahavitsika. Questionné également sur la gestion du personnel face aux manifestations, ce dernier de faire savoir que «les agents sont libres de se manifester s’ils en ressentent le besoin et l’envie».  Toutefois en prenant «conscience de l’importance de la continuité des activités» lança le directeur. Si la paralysie de l’appareil administratif est l’objectif des manifestations, il est indéniable qu’un éventuel arrêt des activités pédagogiques auprès des établissements scolaires serait de trop pour cette année scolaire 2017-2018.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.