Syndicat des Inspecteurs du Travail : Pour un Ministère du Travail séparé de la FOP



Jacaranda
Hanitra Razakaboana, présidente du syndicat autonome des inspecteurs du travail.

L’occasion de la formation du nouveau gouvernement a été saisie par le Syndicat autonome des Inspecteurs du Travail (SAIT) de faire quelques revendications. L’une d’entre elles concerne la séparation de l’emploi, du travail et de la formation professionnelle du ministère de la Fonction publique. Comme l’a fait savoir Hanitra Razakaboana, présidente du SAIT : « La fonction publique est un composant du travail et de l’emploi. Elle ne doit en aucun cas chapeauter l’emploi et le travail qui sont des sujets larges et complexes». Une remarque qui a été martelée lors d’une conférence de presse organisée à Antsahavola, hier. Le syndicat autonome des inspecteurs du travail de Madagascar attend donc de la part du nouveau Premier ministre, Christian Ntsay « un changement de structure tendant vers une meilleure amélioration du monde du travail et de l’emploi. Le problème de l’emploi et du travail à Madagascar est de l’ordre structurel, car on mélange tout et on fait les choses à l’envers » a noté Hanitra Razakaboana. Cette dernière de renchérir qu’étant fonctionnaire international auprès de l’OIT (Organisation internationale du Travail), « le Premier ministre est le mieux placé et celui qui est apte à pouvoir changer les choses dans ce domaine ». La conférence de presse d’hier a également été l’occasion pour le SAIT de revendiquer le paiement de leurs indemnités. « Nous réclamons le paiement de nos indemnités-– depuis 2016 – qui sont déjà inscrits dans les lois de finances » a lancé Hanitra Razakaboana. « Un paiement qui doit se faire avant le commencement des activités du prochain ministère du Travail » a-t-elle renchéri.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.